Maroc : Kamal El Fahsi qualifie Rabat de sbire du mouvement colonialo-sioniste dans la région

Le militant politique marocain et figure de l’opposition, établi à New York (Etats-Unis), Kamel El Fahsi a indiqué que le régime marocain «est un sbire du mouvement colonial et sioniste depuis des décennies, et qu’il a été le protecteur des intérêts impériaux dans la région».

Dans une interview accordée à Radio Algérie Internationale (RAI), l’opposant marocain a précisé que «la normalisation avec l’entité sioniste a été annoncée dans une période où le régime marocain traverse ses crises les plus graves, à cause de ses politiques antinationales et anti-démocratiques», évoquant «la main de fer qu’il exerce sur les citoyens marocains», «la violation des territoires des Sahraouis sans défense, en devenant le prolongement de la colonisation espagnole». «Je ne pense pas que le régime marocain ait fait des concessions aux Etats-Unis d’Amérique eux-mêmes pour obtenir la reconnaissance de la marocanité du Sahara occidental, mais plutôt une tentative de sa part de se rapprocher du lobby sioniste», a-t-il estimé.

Évoquant la reconnaissance par Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, Kamal Al Fahsi a qualifié la décision de l’ancien président américain d’unilatérale, en ce sens qu’il a conclu avec le souverain marocain un accord qui sert leurs intérêts sans prendre en compte les institutions. «Les Nations unies disposent d’un comité qui suit la question du Sahara occidental, le respect des lois internationales est quelque chose qui ne peut être abandonné», a-t-il poursuivi.

Pour ce qui est de la guerre entre l’armée sahraouie et les forces marocaines, El Fahsi a affirmé que le régime du makhzen exerçait bel et bien le blackout pour dissimuler ses pertes. Contrairement à l’armée royale qui défend uniquement le souverain et ses intérêts, incapable de gagner une bataille, les forces sahraouies, pleinement convaincues de la justesse de leur cause, défendent leur territoire, identité, dignité et le droit des Sahraouis à la vie», a-t-il conclu.

Horizons, 29 jan 2021

Tags : Sahara Occidental, Front Polisario, Maroc, Western Sahara, Etats-Unis, Donald Trump, Joe Biden, Kamal El Hafsi,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
27 + 11 =