Algérie : Concessionnaires fantômes !

Par Madjid Khelassi

L’absence de transparence dans l’opération de délivrance des agréments pour l’importation des véhicules, entretenue par le ministre de l’Industrie, a fait réagir le Premier ministre Abdelaziz Djerad, qui ne cache pas son étonnement sur l’opacité qui entoure cette opération.

Intervenant à ce sujet, M. Djerad a chargé le ministre de l’Industrie d’accélérer le rythme de traitement des dossiers, introduits au niveau du comité technique de son ministère et de veiller à l’exigence de transparence dans ce domaine. Pour rappel, le ministre de l’Industrie a délivré, lundi dernier, des agréments provisoires à 4 concessionnaires dans l’opacité la plus totale et sans apporter le moindre détail. Ce qui n’a pas manqué d’alimenter des supputations tous azimuts.

La vox populi, qui met le ministre de l’Industrie dans la case du ministre le plus impopulaire du gouvernement Djerad, s’étonne de ces pratiques qu’elle croyait révolues.

A quoi joue Ferhat Ait Ali ? Quid des 4 concessionnaires et du flou qui dure ?

Réagissant au tollé provoqué par son « Montage » qui a finalement accouché d’une souris, M. Ferhat Ait Ali entonne une strophe juridique digne des années Sonacome : « le ministère de l’Industrie informe que les notifications de décisions sont destinées uniquement aux intéressés et ne sont pas portées à la connaissance du public, la loi, prohibant la publication d’informations d’ordre professionnel privé, à toute autre partie que celles intéressées par la procédure » ! Concessionnaires fantômes, concessionnaires de l’ombre…dit la rue ! L’importation des véhicules neufs vire à la simonie ! Et le ministre de l’Industrie pédale le nez dans le guidon !
On pensait que dans « la nouvelle Algérie », les ministres seraient plus actifs que paperassiers. Hélas, c’est un Himalaya de procédures et de contraintes qui est érigé devant les éventuels concessionnaires automobiles.

Presque un an que El Wazir nous fait marcher…à pied, disent les citoyens !
La voiture de Ferhat Ait Ali vire à la boîte Tupperware…pleine de jouets automobiles…pour le plus grand plaisir des mineurs que nous sommes. Et Le ministre de l’Industrie risque la sortie de route dans tous les sens du terme.

La Nation, 22 jan 2021

Tags : Algérie, concessionnaires, véhicules, voitures, importation,