Les fils d’Abdelkrim Khattabi honorent leur région

S’il était vivant, Abdelkrim Khattabi serait très fier de ses compatriotes rifain. Là, depuis sa demeure il regarde avec un sourire de satisfaction le courage et la détermination de ses fils, la fierté d’une région qui ne décolère pas depuis six mois et qui a dit « basta! » aux dépassements du Makhzen, à la misère et à l’injustice.
Le régime de Mohammed VI est en train de perdre les pédales face à un mouvement populaire qui a tout l’air d’un Printemps Marocain.
Pour isoler la région et couper tout comtact avec l’extérieur et ainsi sévir à sa guise contre la population locale, le gouvernement marocain a coupé la connexion Internet. Rabat s’inquiète par la réaction de la communauté internationale.