Le Maroc, toujours le plus grand producteur mondial de cannabis selon l’ONU

Année après année, le Maroc continue d’occuper la place peu enviable de premier producteur au monde de cannabis et l’Algérie qui est envahie par cette drogue en connait quelque chose. C’est l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), qui le dit dans son dernier rapport en date du jeudi 23 juin 2016.
Ainsi donc, le Maroc, avec sa méga production de Hachich, est une véritable menace non seulement pour l’Algérie, mais également pour son voisinage, maghrébin et africain, ainsi que pour l’Europe. « Deux tiers des saisies qui ont eu lieu en Europe en 2013 ont été faites en Espagne, principale porte d’entrée de la drogue marocaine dans le continent » affirme l’ONU dans son rapport. La fermeture des frontières avec ce pays, se trouve encore une fois amplement justifiée.
Au Sahel, les narco-trafiquants et les groupes terroristes présents au Sahel tel qu’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Ansar Dine, Boko Haram et le MUJAO, tirent, de ce trafic de drogue marocaine, leurs principaux financements. Trafics d’armes, de drogues et blanchiment d’argent sont devenus monnaie courante entre tous ces groupes.
Se référant aux données de l’Organisation mondiale des douanes, l’ONU indique que « 116 tonnes de résine de cannabis saisies, soit 65% de la quantité totale saisie à l’échelle mondiale, proviennent du Maroc ».
« L’Europe, l’Afrique du Nord, ainsi que le Proche et le Moyen-Orient demeurent les principaux marchés de la résine de cannabis, toujours produite en majeure partie au Maroc et en Afghanistan, comme le montrent les informations fournies par les États membres concernant la provenance de la résine saisie », précise l’institution onusienne.