Le Maroc se plie aux exigences d’Amsterdam

Si le citoyen marocain a été dupé par les services de propagande de l’Etat au point de croire que la diplomatie de Rabat dans la question du Sahara Occidental a mis à genou le Polisario, l’Algérie, les Etats-Unis, la Suède et l’ensemble de la planète Terre, cette nouvelle risque de réveiller l’opinion publique au Maroc. 
En effet, c’est une nouvelle qui fait mal au Makhzen. Rabat a fini par se plier aux conditions des Pays-Bas dans le dossier de l’accord de sécurité sociale des pensionnés marocains. L’accord n’inclut pas le Sahara Occidental. 
La signature du nouvel accord rentre dans le cadre des nouvelles mesures d’austérité suivies par le gouvernement hollandais dont la rédution des allocations des pensionnés en les ajustant au niveau de vie du pays de résidence.
L’acceptation par le Maroc de la non inclusion du Sahara occidental dans l’accord signé avec les Pays Bas constitue un nouveau camouflet aprés celui infligé par la Cour Européenne de Justice qui a annulé en novembre 2015 l’accord agricole euro-marocain à cause de son inclusion du territoire sahraoui.