MAGHNIA: Soutien au peuple sahraoui

par Cheikh Guetbi
Pour déclarer son soutien à la cause du peuple sahraoui, l’Association algérienne pour la promotion de la citoyenneté et des droits de l’homme (AAPCDH), s’est fait inviter à la porte du Maroc, en l’occurrence à Maghnia. 
A l’initiative du bureau de la wilaya de Tlemcen, une conférence régionale a été organisée en ce jour national du savoir, laquelle a eu lieu au centre culturel de Maghnia. En plus du président de l’association M. Zitofi, des représentants des bureaux de la quasi majorité des wilayas de l’Ouest ainsi que celui du bureau régional de l’Est ont assisté à cette conférence laquelle était axée autour de la cause sahraouie, uniquement. 
Devant la vaste salle remplie à moitié, le ton a été donné par 2 docteurs en droit international de l’université Abou Bekr Belkaid, lesquels ont abordé pour l’un, d’une manière très pédagogique, l’histoire du sahara occidental ainsi que l’historique et l’évolution du problème sahraoui, et pour l’autre la violation des droits de l’homme et la spoliation des richesses que subit le peuple de la RASD de la part du Makhzen du Maroc. 
«Faisant fi de la légalité internationale, le Maroc multiplie les traitements inhumains notamment à l’encontre des militants du combat pour l’autodétermination», lance le conférencier avant d’enchaîner sur la spoliation et le bradage des richesses naturelles tels le phosphate et les produits marins. 
L’intervention du président de l’AAPCDH a porté principalement sur la mise en œuvre des résolutions de l’ONU qui sont en faveur de l’aboutissement du droit légitime et naturel du peuple sahraoui à l’autodétermination. La représentante du peuple sahraouie a quant à elle réussi par une intervention émouvante à mettre debout toute la salle pour une longue ovation.
A l’issue de cette conférence, des recommandations ont été adoptées dont on cite la reconnaissance et la validation immédiate du principe de l’autodétermination par les hautes instances onusiennes, la dénonciation de la nonchalance et le laxisme des Nations unies, le maintien de la Minurso et le respect des droits de l’Homme des Sahraouis… Selon les organisateurs, le choix symbolique de Maghnia pour la déclaration du soutien de cette association au peuple sahraoui est dicté par sa position géographique car située à quelque 17 km seulement de la frontière Marocaine.