El Bahia, capitale révolutionnaire anticolonialiste

C’est une réponse cinglante que l’Algérie veut adresser au régime du Makhzen. L’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) compte lancer un appel à la solidarité internationale avec la question sahraouie.
L’appel sera lancé à travers l’organisation d’une marche grandiose dans la capitale de l’Ouest, coïncidant avec le 1er mai de cette année, apprend-on de sources syndicales. Fidèle à ses engagements historiques révolutionnaires et à ses valeurs novembristes, la centrale syndicale compte faire de cette manifestation un rendez-vous mondial avec l’histoire, au cœur duquel l’épineuse question de la liquidation de la dernière colonie sur le continent noir. 
On croit savoir que des personnalités mondiales, reconnues pour leur soutien à la question sahraouie, seront présentes lors de cette marche de solidarité avec le peuple sahraoui. On dit que les organisateurs entendent faire de cette initiative l’événement de l’année, supplantant même l’initiative d’Amar Saâdani qui a organisé il y a quelque temps le rassemblement de soutien au président de la République à la salle polyvalente du 5-Juillet. Preuve en est, le consensus politique et national qui entoure cette initiative multidimensionnelle de la puissante centrale syndicale, puisqu’elle sera également un appui à la stabilité dans le pays et un franc soutien au président de la République. 
A cet effet, plusieurs partis politiques, dont le FLN, le RND, Taj, le MPA, l’UNFA, seraient présents lors de cette grandiose marche de soutien au peuple sahraoui. Les autorités locales s’affairent à apporter les dernières retouches aux préparatifs, notamment pour ce qui est des aspects sécuritaires… 
Cette marche est une réponse aux dérives du royaume et aux allégations des responsables du gouvernement marocain, en ce sens que c’est la société civile mondiale, et en particulier algérienne, qui prend en charge la revendication de l’indépendance des territoires sahraouis occupés et spoliés.