Un autre scandale s’ajoute au Forum Crans Montana à Dakhla occupée au Sahara Occidental

Ntombenhie Perpetia Msiza, un nom qui pour la deuxième fois figure dans la liste des participants au Forum Crans Montana qui s’est tenu dans sa deuxième édition consécutive a Dakhla occupée au Sahara Occidental. 
Cette femme qui dans le pamphlet de ce conclave se présente comme étants fille de Jacob Zuma, n’est en réalité qu’une arnaque dont l’histoire est fabriquée par les services marocaines de désinformation en collaboration avec le président fondateur du forum Crans Montana, Jean-Paul Carteron. 
A ce propos, interrogé par “Jeune Afrique”, le porte parole de la présidence sud africaine Bongani Mojola, cite le magazine, s’est montré catégorique “[Jacob Zuma] n’a pas de fille qui porte ce nom” Dans le même sillage de manigances fabriqués par le régime colonialiste de Rabat et mis en scène par ce falsificateur de Jean-Paul Carteron, président fondateur du Forum Crans Montana, un certain Lindi Rufus Radebe était présenté comme “le président des relations internationales de l’ANC” alors que ce poste est officiellement occupée par Edna Molewa!! Et encore, pour que la mise en scène soit complète et convaincante, ces deux personnages fantômes ont été recus par Elias Al Aammari, le patron du partie politique marocain “Authenticité et Modernité “, un parti monté en toutes pièces par le roi du Maroc Mohammed 6. 
Comme indiqué dans un article paru sur notre site, les instances transcontinentales telles que l’ONU, l’UE, l’Union Africaine, les grandes opérateurs économiques et les ONG mondialement accréditées boycottent ce Forum qui se tient dans un territoire non-autonome et sous occupation, le Sahara Occidental. 
 Le Maroc avec l’organisation de ce forum qu’on a décrit “orphelin”, ne cherche que de légitimer sa colonisation du Sahara Occidental, tandis que son acolyte de Jean-Paul Carteron cherche a quémander un gain matériel faramineux. 
Par conséquent, l’intérêt du continent africain pour le quel ces falsificateurs s’acharnent pour défendre n’est qu’une pièce théâtrale où toutes sortes des méthodes mafieuses sont mises en action.