Un agent du CNI espagnol viré pour liens avec les services secrets marocains

Madrid, Europa Press, 7 mars . La Cour Supérieure espagnole vient de confirmer l’expulsion du Centre National d’Intelligence (CNI), les services secrets espagnols, de l’agent ideitifié avec le numéro 8882 pour manque de « loyauté et fiabilité » et pour être un potentiel « haut risque » pour les intérêts espagnols à cause de ses relations avec des personnes liées au services d’espionnage marocains ou á l’islamisme radical.

En outre, il a essayé de se mettre en contact avec in individu qui a été incarcéré à deux reprises pour blanchiment d’argent lié au trafic de drogue et à l’islamisme radical.

Noureddine Ziani
Les services secrets marocains sont très actifs en Europe, notamment au sein de la communauté marocaine. En 2013, le CNI avait expulsé Noureddine Ziani, leader religieux sur lequel comptait le parti Convergència Democràtica de Catalunya (CDC)  pour attirer les communautés musulmanes en faveur de la cause indépendantiste catalane.