Moroccoleaks : Rencontre avec le Conseiller politique de l’Ambassade américaine à Rabat 22/04/2016

Note à l’attention de Monsieur le Ministre
Objet : Rencontre avec le Conseiller politique de l’Ambassade américaine à Rabat.
J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que j’ai reçu le 22/04/2014, à sa demande, Monsieur David Greene, Conseiller politique près l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Rabat. Lors de cette rencontre, les points suivants ont été abordés :
  1. La cause Nationale et le Conseil de Sécurité ;
  2. Eventuel octroi d’une bourse au journaliste Ali Anouzla ;
  3. Le Sommet Etats-Unis/ Afrique ;
  4. Le Sommet mondial d’entreprenariat ;
  5. Le rapatriement de M. Younes Chekouri.
  1. La Cause Nationale et le Conseil de Sécurité :
J’ai souligné à Monsieur Greene que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, a eu un entretien téléphonique avec le Secrétaire Général de l’ONU Monsieur Ban Ki-Moon et lui a adressé une lettre suite à la publication de son dernier rapport concernant le Sahara marocain en vue de lui rappeler la position de notre pays, notamment les éléments ci-après :
  • le Souverain a réitéré l’engagement constant et la coopération constructive du Royaume pour parvenir à une solution politique définitive à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté marocaine tout en mettant en exergue les fondamentaux marocains sur la question du Sahara et en soulignant  les dispositions sincères, volontaires et constructives du Royaume, qui s’appuient de manière tangible sur la proposition d’autonomie avancée ;
  •  Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, a, également, rappelé les termes de l’entretien téléphonique avec Monsieur le Secrétaire Général en Août 2012 à l’occasion duquel il a salué le leadership du Souverain quant aux nobles idéaux internationaux et mis en exergue l’apport significatif du Royaume, membre actif du Conseil de Sécurité et contributeur de premier ordre aux opérations de maintien de la paix. Il a été indiqué au terme de cet entretien que l’ONU n’envisage aucune modification des paramètres d’exercice de sa médiation, qui a pour objectif la promotion d’une solution politique mutuellement acceptable, et que l’Envoyé Personnel ainsi que le nouveau Représentant Spécial rempliront dans les limites du cadre précis, tel que fixé par le Conseil de Sécurité, leurs mandats relatifs à l’avancement du processus ;
  • Le Souverain a attiré l’attention du Secrétaire Général sur l’impératif de préserver les paramètres de la négociation tels qu’ils sont définis par le Conseil de Sécurité, de sauvegarder le cadre et les modalités actuels de l’implication de l’ONU et d’éviter les approches partiales, et les options périlleuses, en soulignant que tout écart de cette voie serait fatal pour le processus en cours et porteur de danger pour l’implication de l’ONU dans le dossier ;
  • Toute tentative d’instrumentalisation de la question des droits de l’Homme sera considérée par le Royaume comme une atteinte à son intégrité territoriale et l’obligera à réagir avec force et détermination ;
En outre, j’ai fait part au diplomate américain des éléments suivants :
  • Etant donné que le processus de négociations se déroule conformément au chapitre de la médiation des Nations Unies et que c’est le Conseil de Sécurité qui est mandaté pour gérer les conflits menaçant la paix et la sécurité internationales, le Secrétaire Général devrait, d’abord, consulter avec le Maroc et « le groupe des amis du Sahara » avant de tenter d’imposer un délai, ce qui pourrait condamner tout le processus ;
  • Il est regrettable que le rapport du Secrétaire Général ne fait aucune mention à la relation maroco-algérienne, point essentiel pour la solution de ce conflit régional.
Pour sa part, M. Greene m’a rassuré que l’Ambassade américaine prendra bonne note de la position de notre pays à ce sujet.
  1. Octroi d’une bourse au journaliste Ali Anouzla :
S’agissant de l’éventuel octroi d’une bourse d’études universitaires, dans le cadre du programme « Mireille Fellowship », au journaliste Ali Anouzla, j’ai précisé à M. Greene qu’au cas où l’Ambassade américaine à Rabat aurait proposé l’attribution de cette bourse, ce Département aurait souhaité être approché comme il l’a été il y a deux ans au sujet d’un membre d’Al Adl Wal Ihssane, tout en soulignant que cette information, si elle s’avère vraie, serait inquiétante et inacceptable.
En réponse, M. Greene a précisé ce qui suit :
  • Bien que selon M. Greene, ni lui ni aucun membre de l’Ambassade américaine n’ont connaissance de cette information, il m’a, toutefois, informé qu’il vérifiera si « Mireille Fellowship » fait partie des programmes de bourses « Fullbright » ;
  • M. Anouzla a effectivement introduit une demande de visa d’entrée aux Etats-Unis qui ne pourrait pas lui être refusée par l’Ambassade étant donné que son nom ne figure sur aucune liste lui interdisant l’obtention dudit visa. Il a, par ailleurs, indiqué que l’Ambassade, qui est dans l’obligation de recevoir « tout le monde », est parfaitement consciente de la position de ce Département et du Maroc à ce sujet et que M. Anouzla serait alors reçu au niveau des cadres de l’Ambassade.
  1. Le Sommet Etats-Unis/Afrique :
S’agissant du « side-event » que compte organiser le Centre RFK de Kerry Kennedy en marge du Sommet Etats-Unis/Afrique qui aura lieu à Washington les 5 et 6 Août prochain, j’ai demandé à mon interlocuteur si cette manifestation bénéficiera du soutien du Département d’Etat américain. M. Greene m’a clairement indiqué qu’il s’agit d’un événement distinct et qu’il ne connaitra pas la participation du Département d’Etat.
  1. Le Sommet mondial d’entreprenariat:
S’interrogeant sur la fixation d’une date, par la partie américaine, pour la tenue du « Global Entrepreneurship Summit », M. Greene m’a informé qu’aucune décision n’a été, jusqu’à présent, prise par Washington. Il m’a, toutefois, indiqué que son Ambassadeur, M. Dwight Bush suit de près cette question en vue d’obtenir une date dans les meilleurs délais possibles.
  1. Rapatriement de M. Younes Chekouri :
S’interrogeant sur le retard enregistré au sujet du rapatriement de M. Chekkouri vers le Maroc, M. Greene, m’a répondu que M. Cliff Sloan, Envoyé Spécial du Département d’Etat américain en charge de la fermeture de la prison de Guantanamo Bay, a souhaité attendre l’arrivée, dans notre pays, du nouvel Ambassadeur Bush, qui est « un ami proche » de M. Sloan.


Note de la rédaction : Cette note a été rédigée par le Secrétaire Général du MAE marocain, Bourita