Le polisario n’existait pas durant la période coloniale espagnole (note interne marocaine) .

« Le Polisario n’existait pas durant la période coloniale espagnole. L’unique revendication du territoire à l’échelle internationale émanait du seul Maroc », souligne une note interne distribuée par le Ministère marocain des Affaires Etrangères en guise d’éléments de langage pour la diplomatie marocaine sur la question du Sahara Occidental. La note portait le titre de « La question du Sahara- Réponse à quelques contrevérités ».
Pourtant, il n’échappe à personne que le Front Polisario a été fondé le 10 mai 1973 et sa première action militaire contre l’armée espagnole a eu lieu le 20 mai 1973 dans la localité d’El Khanga. 
Ce genre de discours ne peut être adressé à l’étranger parce que la vérité est bien connue de la communauté internationale. Par conséquent, il ne peut être que dirigé à l’opinion publique marocaine dans le but d’entretenir un nationalisme que la monarchie marocaine a pu enlever au Parti Istiqlal et asseoir son autorité après une période très mouvementée par les tentatives de coup d’Etat et la multiplication des revendications démocratiques au Maroc.
Les 40 ans d’occupation du Sahara Occidental ont permis au Makhzen de cultiver la haine contre les sahraouis. Elle est omniprésente et elle dépasse l’entendement. La répression de toute personne ou média qui ose lever la voix contre l’invasion du Sahara Occidental par le Maroc a obligé les blogueurs et journalistes marocains à épouser l’autocensure et à apprendre à gratter le palais dans le sens du poil dans le but de réaliser leurs dessins. Ils critiquent sa diplomatie en relation avec le Sahara, mais ils pardonnent le silence du gouvernement marocain sur les enclaves de Ceuta et Melilla occupés par l’Espagne. Ils applaudissent l’invasion du Sahara Espagnol par le Maroc mais ils ne se demandent jamais pourquoi le Maroc n’a pas combattu l’Espagne pour décoloniser le Sahara si ce territoire lui appartient. Au contraire, la monarchie marocaine a collaboré avec les colonialismes espagnol et français pour en finir avec l’Armée de Libération du Sud. Où se trouve le courage d’envahir le Sahara Espagnol devant l’occupation espagnole des villes de Ceuta y Melilla ?
Le Maroc a toujours attendu que les autres peuples se libèrent du colonialisme pour lancer ses revendications. Pour revendiquer Tindouf et Béchar, Rabat n’a pas affronté la France lorsque Paris lui a octroyé une indépendance symbolique. Non, il a attendu que le sang algérien les libère pour s’en prendre à l’Algérie un an après son indépendance.
Au Sahara Occidental, le roi Hassan II n’a pas eu le courage de déranger les espagnols. Ce sont les sahraouis qui leur ont déclaré la guerre et au bout de deux ans de batailles héroïques, ils ont obligé l’Espagne à plier bagage.