Le Maroc cherche à impliquer la Russie dans la spoliation des ressources sahraouies

Le Maroc cherche à impliquer la Russie dans la spoliation des ressources naturelles du Sahara Occidental. C’est ce qui ressort d’une note interne distribuée par le ministère des affaires étrangères en guise de programme d’action envers la Russie.
« Impliquer la Russie dans des actions au Sahara à l’instar de ce qui existe déjà dans le domaine de la pêche. La prospection pétrolière, les phosphates, l’énergie, le développement touristique sont, entre autres, de secteurs qui pourraient être concernés dans ce sens », souligne la note.
Le changement d’attitude des alliés du Maroc, notamment la France, dans la question du Sahara Occidental, a contraint le royaume alaouite à chercher ailleurs. « Les péripéties de la question nationale au cours des trois dernières années soulignent l’importance pour le Maroc de revoir son jeu d’alliance parmi les puissances déterminantes au Conseil de Sécurité des Nations Unies », précise la note. 
Selon la meme note, « la Russie pourrait garantir un gel du dossier du Sahara au sein de l’ONU, le temps pour le Royaume de mener des actions fortes avec des faits irréversibles de la marocanité du Sahara », rappelant que « si le rejet par la Russie de l’élargissement du mandat de la MINURSO aux droits de l’Homme, donne l’impression qu’il sert les intérêts du Maroc, il conforte en fait la position russe qui s’oppose à l’utilisation des droits de l’Homme pour des fins politiques ».