Des associations à Dakhla occupée adressent une lettre au Président du Crans Montana Forum

Dans une lettre adressée au président du forum Crans Montana, des associations sahraouies basées à Dakhla occupée demandent l’annulation de ce forum qui pourrait avoir lieu entre le 12 et 14 Mars 2015 à Dakhla, Sahara Occidental.
Les associations à cet effet font rappel au statut juridique du Sahara Occidental comme territoire occupé « Nous sommes déçus d’apprendre que votre forum est prévu de prendre lieu dans un territoire que son peuple est toujours privé de son droit légitime à l’autodétermination » La lettre note que « Le Sahara occidental, selon la classification des Nations Unies, est un territoire non-autonome; c’est à dire, un territoire occupé tant que son peuple n’a pas encore exercé son droit à l’auto-détermination. Larésolution onusienne34/37émis en 1979décritclairementle Sahara occidental commeun territoire occupé, condamnant ainsi l’invasionet l’occupation illégale marocaine » 
Les associations notamment rappellent à l’existence d’un processus de paix entre le Maroc et le Front Polisario, le représentant légitime du peuple sahraoui, sous l’égide du MINURSO depuis 1991 après 16 ans de conflit armé. 
Les associations soulignent que les sahraouis sont sujets à des violations graves des droits humains comme documentées par les ONG accréditées en la matière et que même les membres de ces associations sont souvent harcelés, violentés, menacés et niés le statut juridique de l’occupant pour leur défense en faveur de l’auto-détermination et le droit de bénéficier des richesses de leur propre territoire. Le cas récent du décès du prisonnier politique sahraoui Hasanna El Ouali est pris notamment comme notesur la gravité de la détérioration de la situation des droits de l’homme à Dakhla occupée. 
A leur missive, les associations considèrent que l’initiative marocaine pour la tenue de cette session du forum à Dakhla n’est qu’une manœuvre politique marocaine pour crédibiliser son entreprise d’imposition du fait colonial, et « Une tentative, ainsi, pour fouler aux piedslesefforts menés par les Nations Uniesafin dedécoloniserle territoire, etpar conséquentaffaiblirle droitdu peuple sahraouià l’autodéterminationet la mise en danger de la paixet la stabilitéen Afrique du Nordet le reste ducontinent africain »
C’est pour ces raisons, la lettre indique, que l’Union Africaine, l’ONU, l’Union Européenne, le gouvernement de la Suisseet d’autres pays et ONG ont décidé de boycotter ce forum.
Ainsi, les associations demandent au président du forum de reconsidérer sa décision et d’annuler la tenue de cette session à Dakhla occupée conformément à la loi internationale et les grands principes humains qui guident la vision du ‘Crans Montana Forum’ pour un monde meilleur. 
« Compte tenu de toutes les considérations mentionnées ci-dessus et dans la cohérence avec le droit et la légitimité internationale, les nobles principes humains que votre forum détient et s’applique avec véhémence à mettre en œuvre, nous vous invitons, Monsieur le Président, de reconsidérer votre décision et annuler votre meeting annuelle à Dakhla/Sahara occidental »
Khalil Asmar