Comment le Maroc désigne ses pétitionnaires à la 4éme commission onusienne de décolonisation

Chris Coleman vient de dévoiler encore une fois les méthodes démoniaques de la diplomatie marocaine quand il s’agit de défendre son occupation du  Sahara Occidental. Cette fois-ci un document qui révèle les critères sur lesquels se base le Maroc pour désigner ses pétitionnaires devant la 4éme commission onusienne de l’Assemblée Générale sur la question de la décolonisation du Sahara Occidental.
Selon le document, 78 pétitionnaires se rendront devant la 4éme commission de le 69éme Assemblée Générale pour donner leurs témoignages et sur ces 78 inscrits, 48 marocains et étrangers témoigneront en faveur de la position marocaine.
Puis un peu bas du document on découvre comment la désignation de ces pétitionnaires pro-marocains a était faite. La ventilation par Département de ces pétitionnaires était comme suit : 28 proposés par le Ministère de l’Intérieur, 12 proposés par  le DGED (services secrets marocains) et 8 par le Division Marocaine au sein des Nations Unis.
La majorité des pétitionnaires figure donc entre la désignation faite par le Ministère de L’intérieur et la DGED, chose qui démontre que c’est à travers la corruption que ces pétitionnaires en majorité écrasante témoignent devant la commission de décolonisation. De même,  les autres 8 désignés par le bureau marocain au sein de l’ONU ne sont pas exclues de cette équation répugnante de corruption comme on a décrit dans nos articles précédents sur le lobbying marocain dans les Etas Unis de l’Amérique.

Par ailleurs, en dépit de toute cette armée payée à l’avance pour défendre l’occupation marocaine du Sahara Occidental, à chaque fois la 4éme commission renouvelle son appel pour la décolonisation  du Sahara Occidental occupée.