L’Espagne réitère à l’Envoyé de l’ONU son soutien à une solution basée sur l’autodétermination

Madrid , 7 Mars ( EFE) – . Le ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia -Margallo , a réïteréé aujourd’hui à l’envoyé de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, le soutien à un accord qui prévoit l’autodétermination de la population de ce territoire, conformément à la doctrine de l’Organisation des Nations Unies.
Ross a rencontré Margallo dans le cadre de la tournée qu’il effectue ces jours-ci et qui a déjà fait escale au Maroc, en Algérie , en Mauritanie et dans les camps des réfugiés à Tindouf .
Selon une note publié par le ministère espagnol, le chef de la diplomatie s’est intéressé aux contacts réalisés par l’ambassadeur Ross sur cette tournée.
Margallo a saisi l’occasion pour exprimer au représentant de l’ONU le soutien de l’Espagne à son travail, qu’elle considère comme essentiel pour trouver  » une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui prévoit l’ autodétermination du peuple du Sahara occidental conformément à la doctrine de l’ONU  » .
Le ministre espagnol a analysé avec Ross les perspectives pour approbation en Avril du renouvellement du mandat de la mission de l’ONU au Sahara occidental ( MINURSO) .
Le renouvellement de la mission en 2013 était un élément controversé parce que le gouvernement marocain a dû se battre pour arrêter une proposition des États-Unis dans le sens d’élargie les compétences de la MINURSO aux droits humains.
Le Maroc et le Front Polisario protagonisent depuis quelques années un processus de paix qui est actuellement bloqué en raison de positions opposées des deux parties .
Le Front Polisario défend la tenue d’un référendum d’indépendance, tandis que les autorités de Rabat sont prêtes à offrir une autonomie au Sahara occidental, mais sous souveraineté marocaine . EFE