Coopérants espagnols accusent les services secrets marocains

Jesus Martin, l’un des coopérants de l’ONG Mundubat de Bilbao, a été rapatrié par le gouvernement espagnol le 29 Juillet 2012. Aujourd’hui, il retourne à Tindouf parmi un groupe de 30 personnalités représentant d’ONG’s et des différentes composantes de la société espagnole. Il a déclaré mardi que même  si le gouvernement a annoncé que « le danger est un risque d’enlèvement imminent », il pense que « les services secrets marocains sont à l’origine » de toute la situation vécue ces derniers jours.
« Nous soupçonnons qu’ils ont intoxiqué les services de renseignement espagnols, ce qui a donné lieu à une agitation qui a eu comme conséquence cette évacuation qui, de notre point de vue, n’était pas justifiée », a-t-il ajouté.
M. Martin a expliqué que les Espagnols ont été «sortis» de la région, mais le personnel des Nations Unies se trouve encore sur le terrain et le Programme alimentaire mondial aussi.
« Cela nous fait soupçonner qu’il y a quelque chose derrière, mais quoi? Nous avons demandé des explications au ministre et il n’en a pas dit un mot, par conséquent, nous nous réaffirmons dans notre conviction que l’évacuation n’a pas été justifiée, » conclue-t-il ajouté.
La visite de ma délégation espagnole vise à réaffirmer la solidarité des espagnols avec le peuple sahraoui et la lutte pour le droit à l’autodétermination au Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole envahie par le Maroc en 1975 et 1979.
Source : Europa Press, 07/08/2012