Al Quds Al-arabi : Le Maroc ne veut pas d’émissaires au Sahara Occidental occupé

Selon le journal arabe publié à Londres, Al Quds Al-Arabi, « l’opinion soutenue au sein de l’Organisation des Nations Unies est que la décision marocaine de renvoyer l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Christopher Ross, en tant que médiateur dans le conflit du Sahara Occidental peut être liée à la volonté de ce dernier de visiter le territoire sahraoui ». Cette décision constitue une « première dans l’histoire du conflit », étant donné, ajoute le journal, que les émissaires onusiens, depuis plus de 37 ans, se sont limités  à la capitale marocaine pour rencontrer des responsables marocains.

Que ce soit James Baker, Van Walsum ou Christoper Ross, conclue Al Quds Al Arabi, le Maroc  a toujours déterminé l’endroit de réception des émissaires onusiens et s’est toujours abstenu de le faire dans les  villes sahraouies occupées par le Maroc.
« Il est très probable que le Maroc nourrit une certaine peur des développements qui pourraient accompagner la visite de Christopher Ross au Sahara Occidental l’organisationcomme par les partisans du Polisario de manifestations sans précédent dans le territoire, ce qui affaiblirait la position de Rabat » ajout le quotidien.
Malgré les attaques du Maroc contre l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies pour Sahara occidental, Christopher Ross, l’ONU a renouvelé sa confiance en lui et n’a pas encore annoncé son intention de lui trouver un remplaçant.