Comité de décolonisation des territoires non autonomes

Prochaine réunion le 30 mai à Quito
Le Comité spécial chargé d‘étudier la situation relative à l‘application de la Déclaration de l‘ONU sur l‘octroi de l‘indépendance aux territoires non autonomes tiendra son séminaire, du 30 mai au 1er juin, à Quito (Equateur), a indiqué l‘ONU. 
Ce comité est chargé de tracer la feuille de route pour la réunion annuelle de ce qui est appelé la quatrième commission de l’ONU. Le séminaire débattra des réalités actuelles de la décolonisation et des perspectives d’avenir dans les 16 territoires non décolonisés dans le monde, inscrits sur la liste du Comité spécial de l’ONU, et ce, dans le cadre de la troisième Décennie internationale pour l‘élimination du colonialisme (2011-2020). Pour rappel, l’Assemblée générale de l’ONU avait proclamé en 1990 la première Décennie internationale de l’élimination du colonialisme qui s’accompagnait d’un plan d’action. Le 29 juin 2010, mesurant l’importance fondamentale du rôle de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et l’augmentation du nombre des membres de l’ONU, l’Assemblée générale a décidé de commémorer le 50e anniversaire de la résolution 1514 (1960) qui contient la Déclaration. L’année 2010 a marqué non seulement le 50e anniversaire de la Déclaration mais aussi a coïncidé avec la fin de la seconde Décennie internationale de l’élimination du colonialisme. En 2011, l’Assemblée générale a proclamé 2011-2020 la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme.
Les conclusions et les recommandations du Comité à Quito seront examinées par le Comité spécial au cours de sa session de juin, avant d’être soumises à l’Assemblée générale de l’ONU. Les discussions porteront aussi sur le système d‘assistance des Nations unies. Les débats se concentreront, comme à l’accoutumée, principalement sur la question du Sahara occidental, objet chaque année de plusieurs tractations et de manœuvres de la part du Maroc, puissance occupante.
L’ONU a classé le Sahara occidental depuis 1960 comme territoire à décoloniser à travers un référendum d’autodétermination. Après une guerre qui a duré 16 ans entre le Maroc, qui a annexé le Sahara occidental en 1975, et le Front Polisario, mouvement sahraoui revendiquant l’indépendance, un cessez-le-feu a été signé sous l’égide de l’ONU, en contrepartie d’un référendum d’autodétermination. Objet de blocage depuis 1991, un cycle de négociations est entamé par l’ONU entre les deux parties depuis 2007 pour discuter de l’avenir de ce territoire sans que ces pourparlers n’enregistrent d’avancée.
Les territoires non autonomes sont le Sahara occidental, Anguilla, Bermudes, Gibraltar, Guam, îles Caïmans, îles Falkland (Malouines), îles Vierges américaines, îles Vierges britanniques, îles Turques et Caïques, Montserrat, Nouvelle-Calédonie, Pitcain, Sainte Hélène, Samoa américaines et Tokelau.
Y. M.