Le dossier des droits des travailleurs sahraouis hérités de l’époque coloniale « engage » l’Etat espagnol

CHAHID EL HAFEDH (camps des réfugiés sahraouis) – Le dossier des droits des travailleurs sahraouis hérités de l’époque coloniale qui a connu un « important progrès engage désormais l’Etat espagnol », a déclaré, lundi à l’Agence de presse sahraouie (SPS), le secrétaire général de l’Union des travailleurs de Sakia El Hamra et Rio de Oro (UGSARIO), Mohamed Cheikh Lahbib.
« C’est désormais une question de temps » et c’est un dossier qui engage l’Etat espagnol », a déclaré M. Lahbib à SPS, la veille de la célébration de la fête des travailleurs, estimant que la divergence des positions des formations politiques espagnoles n’a plus d’importance, l’essentiel est d’accélérer l’application de la décision publiée en août dernier dans le journal officiel espagnol ».
L’UGSARIO œuvre à amener les différents groupes parlementaires à exercer une pression sur « le gouvernement pour accélérer l’application de cette décision ».
Le dossier des droits des travailleurs sahraouis hérités de l’époque coloniale a été adopté à la faveur d’une recommandation soumise au sénat espagnol avant sa publication dans le journal officiel espagnol, numéro 184 paru le 02 août 2011.
Selon la recommandation, la sécurité sociale espagnole promet d’élaborer, en deux mois, un rapport comprenant les listes des Sahraouis qui ont travaillé dans des sociétés espagnoles jusqu’au retrait de l’Espagne du Sahara Occidental en février 1976.
La recommandation devait être appliquée en octobre dernier, deux mois après sa publication dans le journal officiel, a indiqué le Secrétaire général de l’UGSARIO, alors que le gouvernement socialiste avait annoncé l’organisation en novembre dernier, d’élections législatives anticipées, entravant ainsi l’application des recommandations et résolutions.
Par ailleurs, M. Lahbib a salué les efforts des travailleurs sahraouis, indiquant que cette célébration aura comme slogan « pour la protection des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés ». Des travailleurs de différentes institutions sahraouies seront honorés lors des festivités prévues mardi.