Aux pays de la françafrique, la mort de Georges Floyd est passée inaperçue

Le nationalisme culturel qui consiste à porter de beaux habits africains traditionnels, qui s’arrête à se glorifier d’un passé prestigieux remontant à la vallée du Nil, qui vante la fierté d’être Africain, mais dont les tenants se bousculent pour apparaître devant le grand ordonateur de nos oppressions, signe notre défaitisme et entérine les formes actuelles de nos capitulations.

Les nationalistes culturels se sont précipités à Paris pour soutenir Charlie.
Mais dans les espaces francophones, mis à part quelques collectifs de la société civile au Sénégal et au Mali peut-être, la mort de George Floyd est passé globalement inaperçue.

L’Afrique francophone n’a pas vocation à rester éternellement à l’écart du monde, prisonnière du carcan de la France-Afrique.

Si l’apartheid sud-africain n’a pas été une fatalité, c’est que le régime néocolonial de la France-Afrique l’est encore moins.

Ahmad Nougbo

Source

Tags : Françafrique, racisme, Georges Floyd,

One Reply to “Aux pays de la françafrique, la mort de Georges Floyd est passée inaperçue”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.