Résistance obstinée des sahraouis a Dakhla et EL AYOUNE

Par Olivier Quarante, Monde Diplomatique, 30/12/2012
Dans un tintamarre incroyable et beaucoup de mauvaise foi certains sujets de sa majesté le roi Mohamed IV s’adonne à une propagande digne du moyen-age.
1) La pénétration marocaine au Sahara occidental en 1975 s’apparente à celle des conquistadors en Amérique. Ce qui explique le repli important des Sahraouis vers les camps de Tindouf (Bombardement au napalm, etc..). L’article de Paul BALTA le 28/02/1976 dans « lemonde » donne la parole aux Sahraouis brûlés.
2) La présence marocaine s’apparente à celle des colons européens en Algérie ou celle des colons juifs à HEBRON. Des colons armés aidant les soldats coloniaux à mater toute velléité de révolte. C’est vrai que les colons marocains se servent uniquement de bâtons contrairement à leur semblable israéliens qui sont armés. Mais le scénario est toujours le même.
3) La présence marocaine au Sahara occidental a exacerbé les haines et les méfiances entre les colons marocains et les sahraouis. Les évènements de GDIM EZIK l’ont suffisamment montré.
L’article d’Olivier QUARANTE paru dans le très sérieux « monde diplomatique » du numéro de février 2012
(http://www.monde-diplomatique.fr/2012/02/QUARANTE/47389 ) intitulé « la résistance obstinée des Sahraouis » est révélateur. L’auteur décrit les évènements de septembre 2011 survenus à Dakhla. Il décrit le climat de haine entre les colons marocains et les Sahraouis. Les deux communautés ne se mélangent pas et n’hésitent pas à en venir aux mains (sabres je dirais) à la moindre occasion. L’auteur revient sur les évènements de GDIM EZIK que beaucoup qualifient de première révolution arabe.
En tous les cas 37 ans après l’envahissement du Sahara occidental, le problème reste entier. Et ce n’est pas la nature du régime algérien qui décidera de l’avenir du Sahara occidental mais bien des Sahraouis eux-même. Et contrairement aux allégations des uns et des autres les Sahraouis auront leur indépendance aujourd’hui ou demain ou après-demain. Le soutien stupide de la FRANCE (de gauche ou de droite) comme celle de l’AMERIQUE ne suffiront pas. 
Le pouvoir marocain entretient un Black-out sur le Sahara occidental. Ne rentrent au Sahara occidental que les personnes dont on est sûr qu’ils soutiennent la marocanité du territoire. Tout manifestation indépendantiste est violemment réprimée par les colons et les services de sécurité.
Le royaume entretient au S.O une armée de 100 000 hommes qui doit représenter plus de 25 % du budget. Cet argent est jeté par dessus bord car la situation ne fait que s’empirer. Sans compter que le royaume du Maroc est très pauvre et ne subsiste que grâce aux dons saoudiens et autres français. Ces aides se font au détriment de la souveraineté marocaine. Cette situation n’est pas viable dans le temps.
 
Le Sahara occidental est toujours inscrit dans la liste des territoires à décoloniser à l’ONU. Le voisin algérien soutient les Sahraouis quel que soit le pouvoir à ALGER. Au jour d’aujourd’hui ce soutien est bien timide. Rien ne laisse présager un quelconque changement dans la position de l’Algérie et tout pouvoir futur ne peut que rehausser ce soutien aux Sahraouis.
Le pragmatisme veut que le royaume honore sa signature du mois septembre 1991 en laissant travailler la minurso (mission des nations-unis pour un référendum au Sahara occidental)implémentantle référendum d’autodétermination tel que signé par les deux parties. Toute autre alternative ne fera que retarder l’avènement d’un Maghreb arabe uni et solidaire. Pourquoi alors s’acoquiner avec un royaume qui n’a que cure de sa signature ? 
Solidarité Maroc, 30/12/2012

One Reply to “Résistance obstinée des sahraouis a Dakhla et EL AYOUNE”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.