CORONAVIRUS : DES NOUVELLES DES CAMPEMENTS DE RÉFUGIÉS SAHRAOUIS.

En exil depuis depuis 45 ans dans le désert algérien sur la hamada de Tindouf, les réfugiés sahraouis organisent depuis une semaine un strict confinement pour affronter l’épidémie du coronavirus. En effet, en dépit de leur engagement pour construire leur Etat, se doter d’infrastructures, d’équipements de santé et d’éducation, ils ne disposent pas d’importants moyens pour soigner efficacement d’éventuels contaminés. Les responsables du protocole en charge de l’accueil des étrangers ont organisé avec efficacité et très rapidement le rapatriement vers Oran et Alger de tous ceux et celles qui étaient en mission dans les campements. En particulier les nombreux jeunes venus participer au forum de la jeunesse des 12 et 13 mars.

Pierre Toutain, de l’association Camion-citerne, de retour le 10 mars a reçu des nouvelles d’un des formateurs en français, Addou EL HADJ.

« Ce vendredi 20 mars, à midi je suis confiné seul dans ma maison de Smara, mais la chaleur est moins intense qu’en février.

A ce jour il n’y a pas de cas connu de coronavirus, mais les mesures préventives ont été prises depuis le début de la semaine par la Commission Nationale pour la Santé. Elles sont diffusées et répétées chaque heure par la télévision locale sahraouie, par la radio, sur les téléphones et whatsapp.

Toute la population est confinée dans nos différentes wilayas et la circulation entre les wilayas est interdite. Les routes vers Tindouf et la Mauritanie sont fermées. Nos territoires libérés sont sous contrôle de l’armée. L’approvisionnement pour les produits de première nécessité est assuré au mieux. Je dois reconnaître que toute la population observe bien les consignes préventives.

Ma femme Aziza qui était partie le 11 mars avec mes 2 filles pour rendre visite à mon père en Mauritanie ont été arrêtées dans leur déplacement au niveau des Territoires libérés.

En ce moment, je pense à vous tous, et vous transmets toutes mes amitiés. »

Ces premières informations en direct sont confirmées par la dépêche SPS dont voici quelques extraits :

Dépêche de l’agence de Presse Sahraouie, Sahara Press Service du 19 mars 2020.

Le Comité national sahraoui pour la prévention a assuré jeudi que, « jusqu’à présent aucun cas de contamination au Coronavirus (COVID-19) n’a été enregistré dans les camps de réfugiés ou dans les territoires libérés du Sahara occidental ».

Le ministère de la Santé de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a confirmé que les résultats des examens médicaux sur les Coronavirus étaient négatifs. Le Comité national sahraoui de prévention a également confirmé qu’il « sera en contact quotidien avec les citoyens via les médias nationaux, ainsi que via le site Web du ministère et ses comptes sur les réseaux sociaux ».

Les recommandations comme l’attention à l’hygiène personnelle et éviter au maximum les contacts rapprochés sont diffusés régulièrement sur tous ces médias.

Concernant les territoires sahraouis libérés, le gouvernement a souligné que « le Comité national, en coordination avec les différentes régions militaires, appelle toutes les populations résidant dans les zones libérées à respecter les mesures et à rester dans leur lieu de résidence. L’entrée ou la sortie des différentes communes est annulée jusqu’à nouvel ordre ».

Les mesures annoncées par le gouvernement sahraoui indiquent également « l’annulation de tous les événements prévus et la fermeture des lieux publics ».

Colette Blais de l’association Enfants Réfugiés du Monde, rentrée un peu plus tard, confirme ces informations :

« Plus de déplacement entre Tindouf et les campements. Plus de liaison aérienne non plus pour Tindouf. Le Ministère de la santé et tous les acteurs de santé avaient bien anticipé cette situation, on ne peut que les féliciter. Espérons que le virus ne se développera pas dans les campements et dans les territoires libérés, et qu’il n’y aura pas de cas grave car au niveau des moyens de prise en charge dans les campements il n’y a aucune réanimation possible. Et l’hôpital de Tindouf ne dispose pour la réanimation que de quelques lits. »

Source

Tags : Sahara Occidental, camps des réfugiés sahraouis, Tindouf, coronavirus,

2 Replies to “CORONAVIRUS : DES NOUVELLES DES CAMPEMENTS DE RÉFUGIÉS SAHRAOUIS.”

  1. Blog. Informations non vérifiées et aucune crédibilité ne peut lui être accordée à priori. Arrêtez d’induire les gens en erreur. Il va de la vie d’hommes et de femmes. Honte à voud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.