Qatargate : Nouvelles révélations sur la voie de l’argent « noir »

Tags : Eva Kaili, Maddalena Kaili, Moroccogate, Qatargate, Maroc, DGED, Parlement Européen, Antonio Panzeri, Francesco Giorgi, Marocleaks, Mohamed Belahrach, Fight Impunity, No peace without justice, corruption,

Au fur et à mesure que les jours passent et que les bouches s’ouvrent, l’enchevêtrement de la route de l’argent s’éclaircit.

Selon le Corriere della Era, un réseau de pots-de-vin avait été mis en place pour recevoir des instructions des personnes impliquées au Maroc et au Qatar.

« Plusieurs millions d’euros ont quitté le Maroc et le Qatar pour éviter des initiatives politiques qui pourraient nuire à l’image de ces pays, qui ne sont pas à la pointe du respect des droits de l’homme », écrit le Corriere della sera.

Les transferts depuis le Qatar ont été effectués par « l’Algérien », qui a mis Giorgi en contact avec un Palestinien en Turquie, qui les a transférés à une personne en Belgique.

Le même système a été suivi avec le Maroc par l’intermédiaire de l’ambassadeur en Pologne

« Il venait à Bruxelles ou nous allions à Paris, dans son appartement. Quand nous sommes allés chercher de l’argent, nous avons dit que nous allions acheter des cravates ou des costumes », a avoué Francesco Giorgi.

Opération Kaili sœurs

Le lien direct entre les activités d’Eva Kaili et de sa sœur Maddalena est identifié par un article de Politico démêlant le fil du lobbying, à travers des initiatives basées en Grèce.

Maddalena Kaili a fondé l’organisation polyvalente Made Group, dont le travail coïncide souvent avec la carrière de sa sœur.

Lire la suite depuis la source Marocleaks


#Qatargate #Maroc #Parlement_Européen #Eva_Kaili #Antonio_Panzeri #Francesco_Giorgi #Qatar #Marocleaks #Mohamed_Belahrach #Moroccogate #Maddalena_Kaili