Le roi change son Cabinet (Après le juriste, le sécuritaire)

Le poste d’ambassadeur à Paris s’ajoute désormais aux postes officiels vacants, après la nomination de son titulaire Mostafa Sahel au Cabinet royal. Son successeur pourrait être Taïeb Fassi-Fihri, le ministre des Affaires étrangères qui devrait quitter ses fonctions après les élections du 25 novembre ; la chose est confirmée par le fait que Fassi Fihri n’a proposé personne pour le remplacement de Sahel, suggérant ainsi son envie de garder le poste pour lui-même.

Le Protocole royal a expliqué le choix de Mostafa Sahel à la fonction de Conseiller royal par « sa compétence, son expérience, son sérieux et son dévouement dans l’accomplissement au mieux des missions qui lui ont été confiées », dans une référence à ses anciennes fonctions de ministre de l’Intérieur, de représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU et d’ambassadeur à Paris.

Le roi mohammed VI avait précédemment nommé Abdellatif Menouni à la même fonction de Conseiller du roi, nomination qui avait été considérée comme étant un remplacement de Mohamed Mosatassim après sa grosse bévue -ou sa grave erreur – de la publication de la Constitution sur le Bulletin Officiel (avec des erreurs qui avaient été corrigées in extremis, la veille du référendum, note de panoramaroc.ma).

Rappelons que le nouveau Conseiller souffre depuis des années d’une maladie chronique qui l’a contraint quelquefois à s’éloigner de son travail.

Goud, 05/10/2011