La carte de réfugié fait son chemin vers le Conseil de Sécurité

Les médias marocains mènent une vaste campagne de propagande pleurnichant sur les droits des sahraouis à posséder une carte de réfugié faisant semblant d’ignorer les causes qui se trouvent derrière leur exode et qui les ont poussée en Algérie.

Derrière cette histoire de carte de réfugié se trouve un complot marocain pour contrecarrer le rapport du Conseil de Sécurité sur le Sahara Occidental prévu pour le mois d’avril prochain et brouiller la campagne nationale et internationale pour l’élargissement du mandat de la MINURSO aux droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental et qui vise aussi à protéger les vies et les biens des sahraouis de la répression systématique du Maroc.

Le plan marocain vise à mettre en échec l’unité du peuple sahraoui, fomenter les conflits tribaux et régionaux à travers la propagation de rumeurs, le doute sur certains médias sahraouis dans le but de déstabiliser les camps de réfugiés sahraouis moyennant la guerre psychologique pour influencer leurs opinions et convictions et détourner la bataille entre le droit ( sahraoui ) et l’injustice ( l’occupation) pour devenir une bataille fratricide entre sahraouis et par conséquent leur imposer la défaite.

Le Maroc consacre des dizaines de sites électroniques et de chaines radio et TV à cette guerre de propagande abritant le rêve impossible d’en finir avec la lutte du peuple sahraoui pour ses droits légitimes en mobilisant des citoyens gagnés par la tentation de l’argent.