France : Quand la presse se déchaînait contre Luc Ferry pour étouffer un scandale de pédophilie

– Luc Ferry entendu par la Brigade de protection des mineurs Le Figaro


Addendum 2 juin :

– “Entre sarcasmes et mépris, la presse française se déchaîne contre Luc Ferry.” France 24

– Alain Duhamel : “Une campagne présidentielle nauséabonde”. RTL (vidéo)

– Sur son blog, Jean-Michel Aphatie (RTL) imagine la convocation par la police (BPM) d’Etienne Mougeotte, directeur de la rédaction du Figaro Magazine, du Consul de France à Marrakech et de l’Ambassadeur de France au Maroc à l’époque des faits. RTL

– Dominique Cantien, productrice de télévision et ancienne compagne de Philippe Douste-Blazy, a pris la parole sur sa page Facebook. «A la suite des déclarations de Luc Ferry, j’ai vu que certains d’entre vous, journalistes ou pas, faisaient un amalgame avec ce qui fut uniquement une dispute de couple à la Mamounia avec mon ancien compagnon, Philippe Douste-Blazy. Ceci est d’autant plus ridicule que cet épisode s’est déroulé dans la soirée du 31 décembre 2005 et le 1er janvier 2006… Luc Ferry soulignant qu’il était au courant de cette affaire pendant qu’il était ministre, c’est-à-dire entre 2002 et 2004 ! Je tenais à écrire et préciser ceci afin de faire cesser cet amalgame purement odieux.» Le Parisien

– La presse unanime contre Luc Ferry. AFP

– L’avocat Thierry Lévy dénonce sur RMC le “comportement antipathique” de Luc Ferry (vidéo RMC)

– Causeur.fr : “On le croyait philosophe, on le retrouve concierge”

– L’article de Thierry Desjardins (ancien directeur adjoint du Figaro) mettant en cause Philippe Douste-Blazy a disparu du blog. Dans un nouvel article, Thierry Desjardins explique avoir reçu une mise en demeure de l’avocat de l’ancien ministre.

https://www.fdesouche.com/2011/06/03/un-ancien-ministre-pedophile-selon-luc-ferry/

Scandale : Jack Lang accusé de pédophilie par Luc Ferry

C’est une véritable bombe que Luc Ferry a lâché sur un plateau de télévision. Il accuse un ancien ministre de s’être fait prendre en flagrant délit de crimes pédophiles au Maroc.

L’information avait déjà circulé il y a quelques années, notamment sur les ondes de RMC comme le rappel Fdesouche : Au cours de l’émission « Les Grandes Gueules » diffusée sur RMC les 27 novembre 2008 et 9 septembre 2009, Yves Bertrand, l’ancien directeur central des Renseignements généraux, évoquait aussi un ministre soupçonné de pédophilie dans les années 80. Celui-ci n’aurait jamais été inquiété. C’est arrêt sur image qui ose lâcher le nom : Jack Lang. Extraits : De quoi, ou de qui, parle-t-on ? Jusqu’ici, ni Le Figaro Magazine ni Ferry n’ont cité de nom. Voici donc le troisième temps: comme le souligne sur Twitter Guy Birenbaum, ces rumeurs avaient été évoquées, et « évacuées », par L’Express en 2005, dans un article entièrement consacré aux rumeurs sur la vie privée de Lang. Il s’annonçait alors comme candidat potentiel à la présidentielle, et le magazine s’était employé à tester la solidité des rumeurs traînant sur son compte, en démontant la plupart et dénonçant les « calomnies » . Lang lui-même y rapportait qu’en 1995, des jospinistes l’ont traité de « pédophile » : « C’était immonde. J’ai trouvé les deux personnages qui racontaient cela. Le premier a fait amende honorable. Le second, je ne lui parle plus. » Au paragraphe suivant, L’Express citait la fameuse rumeur du Figaro et de Ferry. En la faisant démentir par un proche anonyme, de façon très générale : « A l’approche de la présidentielle de 2002, quelques chiraquiens racontent une arrestation de Jack Lang au Maroc, dans une affaire de mœurs, suivie d’une exfiltration discrète organisée par l’Elysée. Pas la moindre preuve, mais les missiles anti-Jospin se préparent, que le 21 avril rendra caducs. «Le plaisir est important dans sa vie privée, conclut un proche, mais il est trop soucieux de la liberté d’autrui pour se livrer à quoi que ce soit d’illégal en la matière.» La capacité de Jack Lang à endurer ces rumeurs et à en parler lui-même, comme il l’a fait avec L’Express, témoigne en tout cas de sa détermination à aller au bout de l’aventure présidentielle. » Si Jack Lang est véritablement impliqué dans une partouse pédomane au Maroc, l’Elysée et les journalistes seraient complices des crimes pédophiles commis par cette ordure. Le pouvoir politique pour avoir exfiltré Lang du Maroc et étouffé l’affaire, et les journalistes pour n’avoir rien dit au nom de la liberté de la vie privée.
Retrouvez cet article et l’info alternative sur : http://www.contre-info.com