Des auteurs néerlandais au salon du livre de Rabat ont annulé une écrivaine lesbienne

Des auteurs néerlandais au salon du livre de Rabat ont annulé une écrivaine lesbienne

Plusieurs publicistes maroco-néerlandais ont été annoncés pour prendre la parole au salon du livre de Rabat cet après-midi. Le site rifano-néerlandais Arif News estime qu’ils collaborent avec le régime marocain.

Le salon du livre, qui a débuté la semaine dernière et se poursuivra jusqu’à dimanche prochain, est devenu controversé parmi les Marocains progressistes. C’est parce que l’auteur lesbienne Fatima Zahra Amzkar (photo) n’y est pas la bienvenue . Le gouvernement marocain a décidé cela après le lancement d’une campagne en ligne avec le hashtag #NoToHomosexuality. Il a exigé que le livre et l’auteur soient annulés.

Outre Amzkar, le salon du livre a été entaché d’une autre émeute, cette fois autour de l’écrivain marocain Ali Othman. La police l’a arrêté avant-hier à l’entrée du salon du livre, car il y distribuait des exemplaires de son livre. Othman, qui critique le régime marocain, n’a pas été invité en tant qu’invité.

Arif News : « Le ministère de la Culture sélectionne méticuleusement les livres et les auteurs qui doivent retenir l’attention du public. Les auteurs invités ne critiquent généralement pas le racisme du Makhzen (la famille royale marocaine, ndlr) ni les violations des droits de l’homme commises par le régime marocain.

Les auteurs de la diaspora sont en tout cas les bienvenus au salon du livre de Rabat. Il s’agit du chercheur maroco-néerlandais Khalid Mourigh, de l’écrivain Hassnae Bouazza, de l’historienne de Leiden Nadia Bouras et de l’écrivain Said el Haji.

Selon l’ annonce , cela se fera en collaboration avec, entre autres, l’Institut néerlandais du Maroc (NIMAR), ou le centre d’expertise des études marocaines à Rabat qui est affilié à l’Université de Leiden, et le Conseil de la Communauté marocaine à l’ Etranger (CCME), ou Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, conseil consultatif du roi du Maroc Mohammed VI.

Selon Arif News , leur voyage au Maroc est organisé par le CCME dans lequel Bouras a été impliqué en tant que membre. « Le Makhzen offre à la clique du conseiller du roi du Maroc Nadia Bouras un voyage gratuit payé avec l’argent des impôts des pauvres », écrit Amazigh Ayaou d’ Arif News sur Facebook. « Tais-toi sur les crimes du Makhzen et laisse-toi utiliser pour la propagande makhzen en échange d’un voyage… »

https://dekanttekening.nl/nieuws/nederlandse-auteurs-op-boekenbeurs-rabat-die-lesbische-schrijver-cancelde7/?fs=e&s=cl