Algérie-Espagne : le cri de détresse des patrons espagnols

Algérie, Espagne, économie, entrepreneur espagnols, CEOE, Pedro Sanchez,

Les hommes d’affaire espagnols montent au créneau et exhorte le gouvernement Sanchez à résoudre « de toute urgence » la crise avec Alger. C’est le président de l’association CEOE des patrons qui regroupe environ 240 organisations professionnelles, Antonio Garamendi, qui tire la sonnette d’alarme.

Intervenant hier lors du 39ème séminaire de de l’association des journalistes économique (APIE), M.Garamendi a demandé au gouvernement espagnol de « régler en urgence le problème avec l’Algérie ». Pour lui, les retombés économiques de la crise avec l’Algérie sur les entreprises espagnoles sont « désastreux ». Il a déclaré que les ventes des entreprises ibériques à l’Algérie représentent 4 milliards de dollars.

Les inquiétudes des hommes d’affaire

Les hommes d’affaire espagnols sont « très inquiets » de la détérioration des relations commerciales avec l’Algérie. C’est du moins ce que laisse entendre le chef des patrons ibériques. «C’est les petites et moyennes entreprises, qui sont brutalement touchées », a-t-il avertit.

Pour résoudre les problèmes immédiats induits par l’aventureuse décision du gouvernement Sanchez de s’aligner sur la thèse colonialiste du Maroc concernant le dossier du Sahara Occidental, M. Garamendi a souligné que « des réunions entre le ministère des affaires étrangères espagnol et les patrons des secteurs touchés ont été organisées afin d’effectuer les paiements en souffrance avant la date du 9 juin ». Le patron des patrons a mis en garde les autorités espagnoles en rappelant que « l’Algérie est un pays très important pour l’Espagne » .Pour lui, le problème « ne va pas être résolu en quelques jours », ce qui impactera les entreprises espagnoles pour une durée encore plus longue.

La crise entre Alger et Madrid impacte fortement le climat économique en Espagne contrairement aux rassurances de gouvernement Sanchez. La diplomatie algérienne a déjà expliqué que les relations entre les deux pays ne seront plus comme avant tant que l’Espagne ne respecte plus le droit international dans le dossier du Sahara Occidental.

L’Algérie aujourd’hui, 22 juin 2022

#Algérie #Espagne #PedroSanchez #CEOE

Be the first to comment

Leave a Reply