Pourquoi les sous-marins algériens énervent?

Algérie, OTAN, Afriain Lion, Etats-Unis, armée, sous-marins,

Depuis le début de semaine, Alger observe attentivement les exercices militaires américains African Lion qui se déroulent notamment sur les territoires de trois pays voisins. Pendant ce temps, l’Algérie intensifie ses propres exercices militaires et commande deux nouveaux sous-marins de Russie.

Plus de 7 500 soldats, avec des participations marocaine, tunisienne et sénégalaise, ont pris part à l’exercice African Lion du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom), qui a débuté le 20 juin et se terminera le 1e juillet. L’Italie, qui ne cesse de se rapprocher de l’Algérie, participe également à l’exercice. Trois voisins immédiats de l’Algérie, donc. Un choix loin d’être anodin des militaires américains.

En effet, même si les relations entre les Etats-Unis et l’Algérie s’améliorent nettement en matière d’économie — plusieurs accords bilatéraux ont été signés le 16 juin —, Washington n’est pas le meilleur allié en termes de sûreté algérienne. Après tout, l’Algérie est non seulement très proche de la Russie et de la Chine, mais également du Venezuela et de l’Iran. Les Etats-Unis, pour leur part, soutiennent Israël, le Maroc, la France, l’Espagne… et bien d’autres pays dont Alger se méfie.

Si African Lion est donc l’occasion pour les Américains d’améliorer leurs manœuvres militaires en Afrique du Nord et en Méditerranée, l’Algérie, elle, pousse également ses pions. Dans une rare sortie, le général Saïd Chengriha a personnellement encadré les exercices de l’armée algérienne entre le 8 et le 13 juin.

Des exercices qui ont eu lieu aux alentours de Tindouf, la commune voisine du Maroc et du Sahara Occidental. L’armée algérienne a effectué une parade de ses chars, ses avions de chasse et ses hélicoptères, et la plupart des exercices ont eu lieu en pleine nuit. De quoi mettre les Forces armées royales (FAR) du Maroc sur le qui-vive.

Les sous-marins, un avantage pour l’Algérie

Mais si la suprématie militaire de l’armée de la terre et de l’air algériennes dans la région ne fait pas de doute, c’est surtout la montée rapide en puissance de la marine algérienne qui inquiète certains de ses voisins.

Depuis 2019, l’Algérie commande 6 sous-marins de dernière génération en Méditerranée. La marine algérienne a l’avantage de ne pas être occupée dans d’autres conflits à l’étranger, et ces sous-marins sont les seuls sous-marins complètement indétectables dans l’Ouest de la Méditerranée. Il s’agit, en effet, de quatre Kilo 636 et de deux Kilo 877EKM, tous équipés de missiles Kalibr russes.

Ces sous-marins algériens font donc de la marine algérienne l’une des deux marines en Méditerranée, à l’exception d’Israël, à pouvoir éviter la surveillance des autres puissances militaires, avec une capacité d’action de 300 kilomètres pour des missiles capables d’atteindre des cibles en mer ou sur terre.

Les Kalibr importés de Russie peuvent accueillir des ogives de 450 kilos et sont potentiellement capables de manœuvres évasives à grande vitesse, voire d’atteindre une vitesse hypersonique. Un détail qui ne sera probablement jamais dévoilé par Alger, mais qui fait toute la différence, alors que seuls trois pays dans le monde disposent d’armes hypersoniques : la Russie, la Chine et les Etats-Unis.

Selon El Español, l’Algérie aurait commandé deux nouveaux sous-marins Kilo 636. Dans les chiffres, la mise en fonction de deux nouveaux sous-marins dernier cri par l’Algérie positionnera le pays nord-africain comme quatrième puissance marine de la Méditerranée, loin devant le Maroc, l’Espagne et l’Italie. Mais si Alger dispose de missiles hypersoniques, ses sous-marins s’imposent également devant la marine française. De quoi rendre nerveux tous les rivaux de l’Algérie, donc.

Le Journal d’Afrique, 22 juin 2022

#Algérie #OTAN #Armée #Soumarins #Kilo #AfricanLion

Be the first to comment

Leave a Reply