Malgré les attaques, le roi du Maroc défend ses amis Azaitar

Maroc, Mohammed VI, Azaitar, Makhzen,

Les services de renseignement du Maroc attaquent un ami du roi: une guerre féroce au palais royal

Une guerre fait rage au palais royal du Maroc, par presse interposée, opposant les services de renseignement à un ami du roi. La presse du Maroc fait état de ce qu’elle qualifié de déballage contre un ami du roi.

Les échos de la chasse à l’homme arrivent aux médias occidentaux. Certains, par complicité avec sa majesté, ou avec ses adversaires, n’en parlent pas.

D’autres, en parlent, dont le Middleeasteye. De mémoire de journaliste marocain, on n’avait jamais vu une chose pareille. Une furieuse campagne de presse, orchestrée par le régime, soutenue dans le temps et assurée d’une totale impunité judiciaire, avec comme seul but de se défaire d’un groupe de personnes, et particulièrement d’un jeune homme qu’on juge proche du roi, ecrit ce journal.

« Durant le long règne de Hassan II, jamais une chasse à courre de cette envergure n’aurait pu être menée sans le feu vert du défunt souverain ou de son bras droit, le puissant ministre de l’intérieur Driss Basri », ecrit encore Middleeasteve.

« L’histoire est la suivante. Depuis quelques années, des segments entiers du makhzen, surtout ses deux principaux services de renseignement, la DST (Direction générale de la Sûreté du territoire) et la DGED (Direction générale des études et de la documentation), mènent une course à bride abattue pour tenter de chasser de l’entourage direct du roi, Mohammed VI, celui qui est devenu depuis 2018 son principal ami », note le journal.

En 2019, le mis en cause par la presse marocaine est allé en visite quasi officielle dans le territoire disputé du Sahara occidental, où la population l’a découvert en train de parader dans les rues de la ville de Laâyoune dans une voiture conduite par le wali de la région. Officiellement, il n’a aucune fonction au sein de l’administration marocaine, ecrit Middleasteve.

Ce journal ecrit qu’ « il fut un temps où la presse marocaine, à commencer par sa principale agence de presse, la MAP (Maghreb Arab Press), tressait des lauriers à lapersonne aujourd’ hui incriminée. La présentant comme le symbole de la réussite marocaine à l’étranger.

Aujourd’ hui et, d’après le journal Middleasteve, sur injonctions des services marocains, l’ami du roi est attaqué avec férocité par la presse marocaine.

Ce qui prouve qu’une guerre a lieu au palais royal du Maroc, opposant les services à un ami du roi, explique Middleasteye.

Mounir Abi

AL24News, 21 juin 2022

#Maroc #MohammedVI #Azaitar

Be the first to comment

Leave a Reply