Pays Bas: 2 grosses têtes de la pègre en fuite au Maroc

Maroc, Pays Bas, trafic de drogue, extradition,

Les principaux suspects dans une importante affaire de drogue ont fui au Maroc, selon l’accusation.

DEN HAAG – Au premier jour du méga-procès contre cinq membres de la famille marocaine A. de La Haye, deux suspects importants ont immédiatement disparu lundi. Le ministère public soupçonne les deux frères de s’être enfuis au Maroc, pour y poursuivre leur lucratif trafic de drogue.

Cinq frères sont soupçonnés de former une organisation criminelle. Ils ont été arrêtés l’année dernière en même temps qu’un ancien beau-frère et un associé des frères. Les policiers ont perquisitionné des domiciles à différents endroits de La Haye et ont saisi un total de 8,5 millions d’euros en espèces et de la drogue dans deux voitures.

La police avait retrouvé la trace des frères marocains en piratant les services de messagerie criminelle SKY ECC et Enchrochat. Selon le procureur, les courriels interceptés ont montré que les suspects étaient impliqués dans le trafic de drogue de l’Amérique du Sud vers l’Europe. Ils auraient également vendu des stupéfiants en Europe. Le commerce de la drogue se faisait via une maison située dans la Joubertstraat, dans le quartier Transvaal de La Haye.

Traité d’extradition

Lors de précédentes audiences dites pro-forma, le tribunal a suspendu la détention provisoire des cinq hommes. Lundi, lors du premier jour de l’audience de fond, les frères Abdelghani A. (41 ans) et Farid A. (43 ans) ont brillé par leur absence, alors que le tribunal leur avait ordonné d’assister à l’audience de fond. Les suspects n’ont pas non plus été autorisés à se rendre à l’étranger.

L’accusation suppose qu’ils ont fui au Maroc de toute façon, pour continuer à organiser des transports de drogue de là-bas à travers l’Espagne. Ils ont construit un réseau solide au Maroc », a déclaré le procureur général lundi. Nous avons les mains vides au Maroc, parce que les Pays-Bas n’ont pas de traité d’extradition avec ce pays ».

Confession partielle

Les deux suspects auraient joué un rôle important dans l’affaire des nouveaux médicaments. Abdelghani A. aurait été impliqué dans des transports de drogue vers l’Angleterre et aurait blanchi plus de six millions d’euros. Farid A. a préparé des transports de drogue depuis le Pérou, la Colombie et le Surinam, pour une valeur de plus de 4 millions d’euros, selon l’accusation.

Lors des interrogatoires au tribunal lundi, M’hamed A. (40 ans) a fait une déclaration frappante et partiellement avouée. Alors que son frère Abdelmajid A. (36 ans) a nié toute implication dans le trafic de drogue, M’hamed a reconnu avoir servi d’intermédiaire à l’un de ses frères pour la vente de cocaïne et d’héroïne. Les transactions n’ont finalement pas eu lieu », a-t-il déclaré. Il a refusé de dire pour quel frère il avait été l’intermédiaire.

Le tribunal a réservé deux semaines pour le méga-procès contre les cinq membres de la famille A. et les deux co-accusés. Lundi 20 juin, le ministère public présentera les demandes de sanctions.

Omroep West, 13 juin 2022

#Maroc #PaysBas #Extradition #Drogues #Trafic

Be the first to comment

Leave a Reply