Tunisie: La grogne grandit contre Kaïs Saïed et sa constitution

Tunisie, Kaïs Saïed, Constitution, manifestations,

TUNIS, 18 juin (Reuters) – Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Tunis samedi pour s’opposer à un référendum sur une nouvelle constitution convoqué par le président Kais Saied qui consoliderait son maintien au pouvoir.

La manifestation menée par Abir Moussi, leader du Parti constitutionnel libre, reflète l’opposition croissante à Saied depuis qu’il s’est emparé du pouvoir exécutif l’année dernière, dissolvant le Parlement et gouvernant par décret dans un geste que les opposants ont qualifié de coup d’Etat.

Des milliers de personnes ont défilé de la place Bab Souika dans la capitale vers la place de la Kasbah, brandissant des drapeaux tunisiens et scandant des slogans tels que « Nous voulons reprendre notre pays kidnappé ». « 

M. Saied cherche à réviser la constitution pour donner plus de pouvoirs à la présidence, dans un contexte d’effondrement de l’économie et de crainte d’une crise des finances publiques. Il a l’intention de soumettre la nouvelle constitution à un référendum le 25 juillet.

Ses partisans affirment qu’il s’oppose aux forces de l’élite dont la maladresse et la corruption ont condamné la Tunisie à une décennie de paralysie politique et de stagnation économique.

Cependant, presque tous les partis politiques tunisiens ont rejeté la proposition de référendum, de même que le puissant syndicat UGTT.


Be the first to comment

Leave a Reply