Les frères Azaitar : une vie de luxe au côté du roi du Maroc

Maroc, Mohammed VI, Azaitar

La couronne et les gangsters

Ferraris, montres de millionnaire et combats d’UFC. C’est ainsi que les frères boxeurs, amis du monarque Mohamed VI, vivent leur vie.
Les amitiés sont un trésor, et encore plus si elles sont couronnées. Les frères Azaitar appliquent ce dicton à la lettre depuis qu’ils ont rencontré le monarque lors d’une audience à Rabat le 20 avril 2018. Depuis lors, les lutteurs et le chef de la dynastie alaouite sont devenus inséparables. Ils vivent dans le palais, voyagent ensemble et organisent la vie politique et familiale de Mohamed VI.

Conséquence : l’émoi provoqué par ce trio d’amis, qui affiche sa vie luxueuse sur les réseaux sociaux. L’appareil d’État marocain, à travers la presse nationale, a lancé une campagne pour mettre fin à cette relation qui défenestre la couronne.

Abu Bakr Azaitar, surnommé le gladiateur, a la relation la plus étroite avec Mohammed VI. Le combattant d’arts martiaux mixtes est le premier Marocain à signer un contrat pour combattre dans l’UFC (Ultimate Fighting Championship), une organisation d’arts martiaux qui accueille la plupart des combattants les mieux classés de ce sport et produit des événements dans le monde entier, amassant des fortunes considérables pour l’organisation et ses membres.

L’autre frère, Ottman, de quatre ans son cadet, a suivi les traces de son aîné et est devenu un combattant de l’UFC. Il détient treize victoires pour zéro défaite dans le championnat. Enfin, le jumeau d’Ottman, Omar, est celui qui forme ses deux frères et partage avec eux gloire, fortune et relations privilégiées.

Ce sont les exploits des Azaitars sur la scène des arts martiaux qui les ont conduits – tous les trois – à rencontrer, lors d’une audience en 2018, Mohammed VI et, depuis, ils partagent une vie commune. On les voit souvent ensemble en train de profiter de voyages, de promenades en voitures de sport de luxe et d’une vie débridée sur les médias sociaux, comme en témoignent les journaux du pays d’Afrique du Nord. Cela a déclenché des signaux d’alarme au sein du pouvoir marocain, car les actions indisciplinées des frères Azaitar ces dernières années les ont amenés à se croire intouchables. Ces frères ont provoqué de nombreuses altercations, controverses et scandales dans lesquels le monarque a été impliqué. Et maintenant, ils cherchent à tout prix à démanteler la famille de substitution pour laquelle le roi a remplacé son ex-femme, Lalla Salma. Le journal El Confidencial a été le premier à faire état des problèmes entre la couronne et les Azaitars le 7 juin.

LES CONTROVERSES DES AZAITAR

Depuis 2020, les journaux les plus importants du Maroc ont enregistré les nombreux méfaits et abus de pouvoir des frères. Le premier à être signalé est le vol du chien d’Abu Azaitar, qui a mobilisé des dizaines de policiers pour le rechercher, ce qui montre un traitement favorable de la part des forces de sécurité.

Mais après ça, personne ne les a arrêtés. Un scandale à l’hôpital, alors que sa portière était garée à l’entrée, criant sur les médecins. Un test positif aux anabolisants et un autre combat, cette fois en dehors de l’octogone, avec un serveur pour avoir sauté la file d’attente, sont quelques exemples de l’impudeur des frères, en dehors des nombreuses incidences liées au non-respect du règlement sur les covides.

L’apparition continue dans les médias de ses excès a conduit à une tentative de campagne de nettoyage de son image, par des gestes charitables et des actions sociales. Mais cela n’a convaincu personne.

L’HISTOIRE DES FRÈRES

Les frères Azaitar sont trois jeunes hommes nés à Cologne (Allemagne), d’une famille de Rifis qui a émigré dans ce pays européen. Deux des frères ont un casier judiciaire en Allemagne, lié à des vols, des extorsions, des violences et d’autres crimes.

On ne sait pas grand-chose d’autre sur l’histoire des frères, si ce n’est les publications constantes sur leurs réseaux sociaux dans lesquelles ils partagent leurs combats et la vie de luxe dont ils jouissent sans retenue.

El Periódico de España, 09 juin 2022

#Maroc #MohammedVI #Azaitar

Be the first to comment

Leave a Reply