Espagne-gaz: L’Algérie envisage de réviser les prix

Espagne, Algérie, prix du gaz, Union Européenne,

La suspension du Traité d’Amitié, de Bon Voisinage et de Coopération décidée par Alger mercredi 8 juin, pour répondre à la haute trahison de Pedro Sanchez exprimée dans son alignement à la position coloniale de Rabat le 18 mars dernier, a un prix et ce prix sera la révision du prix du contrat à long terme signe en octobre 2010.

Un contrat, il faut bien le préciser , lèse les intérêts de l’Algérie à la limite du bradage, avec un prix qui serait selon certaines indiscrétions fixé à 4 dollars le Mètre cube, causant un préjudice d’environ 10 milliards de dollars annuellement.

L’attitude de trahison du gouvernement socialiste espagnol incite aujourd’hui les responsables de la Sonatrach à revoir le prix du gaz acheminé vers l’Espagne via le Medgaz, en brandissant une clause du contrat à long terme, d’octobre 2020, ce qui laisse à entendre que les prochains jours seront cruciaux sur ce dossier, sachant que le GNL américain est cédé aujourd’hui aux espagnols aux alentours de 28 dollars, avant sa regazéification nécessitant encore 7 à 8 dollars.

Pour être plus précis le gaz naturel américain frôle aujourd’hui les 10 dollars et risque de flamber dans les prochains jours avec la mise à l’arrêt d’au moins de trois semaines du terminal gazier Freeport LNG, ajoutant le prix d’au moins de 7 dollars de sa liquéfaction, puis son transport, la marge bénéficiaire de l’entreprise et enfin sa regazéification et on aura un prix vacillant entre 35 à 40 dollars.

Chute de la Bourse de Madrid

Considérée comme le poumon de l’économie, la Bourse illustre bien la situation réelle de toute économie. Pour l’Espagne, la Bourse de Madrid et son indice Ibex 35 a réagi vite à la décision d’Alger de suspendre le Traité d’Amitié, de Bon Voisinage et de Coopération ce mercredi avant sa clôture.

L’indice Ibex 35 avait chuté 1,49% ce Jeudi 9 Juin et a continué sa dégringolade ce vendredi atteignant la case rouge avec -2,52% .

Pour ce qui est des compagnies énergétiques ibériques, cotées en bourse , elles ont enregistré une baisse importante de -3,78% pour Repsol et -3,82% pour Naturgy. lire: https://algerie54.dz/2022/06/10/algerie-espagne-sanctions/

Alger répond à Bruxelles

Dans un communiqué rendu public, ce vendredi, la mission de l’Algérie auprès de l’Union Européenne a déploré« la précipitation avec laquelle la Commission Européenne a réagi sans consultation préalable, ni vérification aucune, auprès du gouvernement algérien, à la suspension par l’Algérie d’un Traité politique bilatéral avec un partenaire européen, en l’occurrence l’Espagne ».

La commission de l’Algérie auprès de l’UE a précisé que la mesure prise «n’affecte ni directement, ni indirectement ses engagements contenus dans l’Accord d’Association Algérie-Union Européenne. » S’agissant de la prétendue mesure d’arrêt par le Gouvernement des transactions courantes avec un partenaire européen, elle précise qu’il « n’existe en fait que dans l’esprit de ceux qui la revendiquent et de ceux qui se sont empressés de la stigmatiser. »

Algérie54, 10 juin 2022

#Algérie #Espagne #Gaz #UnionEuropéenne #UE