Le Festival Gnaoua Tour de retour au Maroc

Maroc, Festival Gnaoua Tour, Neila Tazi, culture, Ouganda, cannabis thérapeutique, Béni Fadi, Ménik, Saqqaras, Egypte,

C’est un festival qui célèbre l’universalité de l’art Gnaoua. Une musique spirituelle, initialement portée pas des descendants d’esclaves au Maghreb, et inscrite sur la liste du patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO en 2019. Après 2 années d’absence dues au coronavirus, les traditionnels Mâalem Gnaoua accompagnés d’artistes venus du monde entier vont faire vibrer des milliers de festivaliers à travers le pays. Pour la première fois de son histoire, le Festival est itinérant. Après une première étape à Essaouira, il se rendra à Marrakech, Casablanca et Rabat. On en parle avec sa fondatrice, Neila Tazi. Femme engagée pour la Culture, elle nous explique aussi de quelles façons le secteur culturel peut constituer un outil du soft power pour les pays du continent.

L’Ouganda paradis du cannabis thérapeutique

La première ferme de cannabis d’Ouganda a ouvert ses portes en 2018. Cultiver cette plante et la consommer est pourtant illégal dans le pays. Actuellement, seule une entreprise israélienne a obtenu l’autorisation d’en produire, pour l’exportation. Une vingtaine d’autres sociétés ont postulé auprès des autorités, mais sans succès. Le climat et la localisation proche de l’équateur du pays favorisent la production de la plante. L’augmentation de la demande mondiale est une aubaine pour l’économie.

Le combat en chansons de Béni Fadi pour sauver la langue Ménik

La musique, c’est l’arme qu’emploie le chanteur Béni Fadi pour tenter de sauver sa langue maternelle au Sénégal. Le Ménik, parlé par l’ethnie Bédik dans le sud-est, fait partie des 25 langues reconnues du pays. Aujourd’hui parlée par moins de 4000 personnes, elle est menacée de disparition.

Les nouveaux trésors de la nécropole de Saqqara dévoilés en Egypte

250 sarcophages et 150 statues de bronze ont été mis à jour lors de fouilles récentes dans la nécropole de Saqqara, située au sud du Caire. Parmi les découvertes: une statue du célèbre architecte Imhotep, également vizir et médecin. C’est lui qui avait construit la pyramide à degrés du pharaon Djéser, un des plus anciens monuments à la surface du globe. Les archéologues ont aussi retrouver un papyrus intact.

France24, 06/06/2022

#Maroc #FestivalGnaouaTour #Culture #Musique