Le DG de Naturgy enterre le projet de gazoduc Nigeria-Maroc

Maroc, Espagne, Algérie, Naturgy, Francisco Reynés, gazoduc Nigeria-Maroc, Gaz,

L’Espagne traverse une crise énergétique et doit trouver des solutions à court et long terme pour garantir la disponibilité du gaz. Pour cela, le premier responsable de Naturgy, compagnie espagnole de distribution du gaz, Francisco Reynés, a jugé important de garder des «relations privilégiées» avec la partie algérienne qui a démontré sa «fiabilité» en respectant le contenu des contrats d’approvisionnement signés entre les deux pays.

«Le plus important est de garantir des contrats d’approvisionnement à long terme»

Revenant sur la possibilité de la réalisation d’un gazoduc liant le Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, le premier responsable à la tête de Naturgy s’est montré sceptique et ne croit pas en ce projet qui exige non seulement des sommes importantes qui frôlent les 30 milliards de dollars, mais aussi un espace-temps de 20 ans au minimum pour le parachèvement du projet, et cela sans évoquer les problèmes technique qui se posent.

«Penser à court terme que les interconnexions résoudront une partie importante de notre problème n’est pas très réaliste. Ensuite, il y a les problèmes techniques, la capacité à aborder ces gros travaux», affirme-t-il avant d’enchainer : «J’étais avec le Président du Nigeria, en visite en Espagne, et je lui posais des questions sur les deux grands projets qu’ils ont pour acheminer le gaz nigérian et l’amener en Europe. L’un, en surface, qui traverserait 13 pays de l’Afrique sub-saharienne et qui va jusqu’au Maroc, et de là, il se connecterait avec l’Espagne. Cela fait plus de 2.000 kilomètres de long, traversant des pays connaissant de graves problèmes politiques, le terrorisme…

L’autre est un gazoduc marin de 5.800 kilomètres. Il me parlait d’investissements de 30 milliards d’euros… Ce sont des projets de longue haleine, 20 ans minimum». De ce fait, l’Espagne possède deux solutions à court terme, d’après le directeur général de Naturgy Francisco Reynés : «Nous avons quelques avantages en Espagne. L’un est un important potentiel de regazéification, l’autre une liaison privilégiée avec l’Algérie. Le plus important est de garantir des contrats d’approvisionnement à long terme».

Abdallah A.

L’Algérie aujourd’hui, 05/06/2022

#Maroc #Espagne #Algérie #Gaz #Gazoduc_nigeria_maroc #Francisco_Reynés #Naturgy