Algérie. Affaire Khalifa Bank : Nouveau procès à Blida

Algérie, Khalifa Bank, fraude, Abdelmoumene Khalifa, escroquerie, trafic d’influence, falsification des documents financiers, corruption,

Le nouveau procès de la faillite frauduleuse Khalifa Bank s’est ouvert aujourd’hui à la Cour criminelle de Blida après la réponse favorable de la Cour suprême au pourvoi en cassation du verdict prononcé en novembre 2020, rapporte l’APS.

L’ex-patron de la banque qui a fait faillite, Abdelmoumene Khalifa, est l’accusé principal dans ce gros scandale de corruption en plus de 11 autres personnes. Ils font face à plusieurs chefs d’accusations à l’image de « constitution d’association de malfaiteurs », « escroquerie », « trafic d’influence », « falsification des documents financiers » et « corruption ».

Affaire Keramane

Un autre dossier a été jumelé avec l’affaire Khalifa Bank. Il s’agit de l’ex-gouverneur de la banque d’Algérie, Kiramane Abdelouhab, son frère et sa fille. Il est reproché à l’ex-gouverneur de la banque centrale algérienne d’avoir facilité la banque du « Golden Boy ».

Condamné à vingt ans de réclusion criminelle par contumace, cette fois, Abdelwahab Keramane comparaitra devant la Cour de Blida puisqu’il y a deux mois, il a décidé de rentrer en Algérie pour vider son mandat d’arrêt international à la Cour de Blida.

Pour rappel, l’empire Khalifa s’est effondré en laissant derrière lui un préjudice de 5 milliards de dollars à la charge de l’État et des épargnants.

Algérie aujourd’hui, 05 juin 2022

#Algérie #KhalifaBank #Fraude #Corruption