Maroc : Un gouvernement faible et inerte-Abdellah Bouanou-

Maroc, gouvernement, PJD, Abdellah Bouanou, Taoufik Bouachrine, Soulaiman Raissouni,

Maroc : “Le gouvernement est faible et son inertie aggrave la tension dans la rue”

Le chef du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du développement (PJD), Abdellah Bouanou a indiqué que l’inertie du gouvernement marocain et son absence du débat public “approfondissaient la tension dans la rue”, mettant en cause une “faiblesse” à tous les niveaux.

Lors d’une réunion du groupe parlementaire du PJD, tenue mercredi, Abdellah Bouanou a affirmé que les problèmes du gouvernement étaient liés à “sa composante”, pointant son incapacité et la faiblesse de ses compétences politiques et managériales ainsi qu’un manque de communication entre ses partis et ses ministres.

Dans ce contexte, le chef du groupe parlementaire a assuré que le gouvernement “a un problème avec le peuple qui attend de lui qu’il tienne ses promesses électorales”.

Soulignant, par ailleurs, que son parti pratiquait “une opposition institutionnelle, responsable et citoyenne”, il a déploré le “populisme” de certains responsables marocains, en faisant allusion au comportement indécent du ministre de la Justice qui a ordonné la démolition d’une ancienne bibliothèque au siège de son ministère pour construire un bureau plus spacieux.

Le chef du groupe parlementaire du PJD a, en outre, dénoncé le fait que certains membres du gouvernement aient fait des déclarations favorables à certains opposants au Maroc avant de se rétracter.

Il a notamment cité le cas des détenus politiques du Rif que des responsables du gouvernement ont prétendu vouloir libérer et le cas des journalistes Taoufik Bouachrine et Soulaiman Raissouni qu’ils ont promis de défendre avec force avant de les condamner à de lourdes peines de prison.

Amina Arsouli

Rencontre.dz, 03 juin 2022

#Maroc #Gouvernement #PJD #Rif #TaoufikBouachrine #SoulaimanRaissouni