i24News s’installe au Maroc: « Ici Rabat … Ici Israël »

Maroc, Israël, i24News, normalisation, Sahara Occidental, Algérie, Afrique,

Le Makhzen pousse la normalisation avec l’entité sioniste à un point de non-retour. L’ouverture, le 30 mai, par la chaine israélienne I24News de deux bureaux à Rabat et à Casablanca, renseigne sur les desseins inavoués du Maroc : se transformer en véritable plateforme pour la propagande sioniste non seulement en Afrique du Nord, mais également en direction de l’Afrique francophone. L’Algérie se retrouve ainsi, encore une fois, en première ligne face à un voisin inamical et à son nouveau parrain, véritable Etat terroriste.

Ainsi, I24News, la chaîne d’information internationale du groupe franco-israélien Altice, a annoncé par la voix de son PDG Frank Melloul, l’ouverture de deux bureaux au Maroc, lors d’un gala qui s’est tenu le 30 mai dernier à Rabat. C’est la preuve supplémentaire que le makhzen ne se voit plus sans l’entité sioniste, le couplage maroco-israélien est désormais vital pour le trône de Mohamed VI.

S’incliner, voir se prosterner et bien plus qu’une culture makhzanienne ! Non seulement le royaume, dit chérifien, devint la terre où la production cinématographique israélienne prospère, il devient aussi une tribune médiatique pour Israël en Afrique. Le Maroc est de facto le porte-parole d’Israël en Afrique. Même idéologie colonialiste, frontières symboliques, mêmes outils de répression. Finalement, qui se ressemble s’assemble !

Lors du gala d’ouverture à Rabat, Frank Melloul, PDG d’I24News a déclaré «avant même la signature des Accords d’Abraham et la normalisation des relations entre Israël et le Maroc, nous avions conscience de l’engagement des Marocains envers I24News sur les réseaux sociaux». Le propos de Frank Melloul ne souffre d’aucune ambiguïté : les Marocains relayaient la propagande de la chaine israélienne sur les réseaux sociaux, et ce depuis longtemps déjà.

Et afin de parfaire cette collaboration médiatique et propagandiste maroco-israélienne, la nouvelle étape était d’installer directement au Maroc.

A ce propos, le PDG d’I24News ajoute : «nous répondons donc à l’attente du public marocain en ouvrant deux nouveaux studios dans le pays. Nos bureaux à travers le monde et maintenant ceux à Rabat et Casablanca nous permettent de traiter l’ensemble des sujets d’actualité sous différents angles et points de vue, en mettant en avant du contenu éditorial varié et en nous appuyant sur la diversité de nos journalistes. Je suis convaincu qu’I24News peut devenir un acteur de premier plan dans le paysage audiovisuel marocain».

Quand le monde se révolte contre les pratiques sionistes, contre le vrai visage de cette entité qui prétend être la seule démocratie dans une région de tyrannie, contre l’assassinat de Shereen Abu Akleh, le Makhzen tourne le dos à tout ça. Pis, au lieu de condamner les assassins de journalistes, hier encore, une jeune journaliste de 31 ans, Ghofrane Worasna, a été froidement abattue aux abords de la ville d’El-Khalil en Cisjordanie occupée, ce système colonial applaudi cet autre système colonial en lui permettant d’ouvrir des bureaux pour sa chaine de propagande I24News.

Et comme les Israéliens ne laissent rien au hasard, ils ont fait coïncider ce lancement avec l’agression permanente des Palestiniens à El-Qods occupée à l’occasion de la marche des drapeaux, la célébration de la spoliation de la Palestine, la Nakba en mai 1948, la défaite durant la Guerre des Six jours en juin 1967, et la nouvelle offensive sioniste en Afrique avec l’aide du Makhzen. Reste qu’en termes de normalisation, le Maroc est en passe de surclasser les autres pays arabes qui ont normalisé depuis des décennies soit l’Egypte et la Jordanie, en signant des accords de coopération dans le secteur de l’enseignement supérieur et des universités notamment avec les conventions entre les universités marocaines et celles du Néguev et de Bar Ilan.

L’Afrique l’obsession d’Israël…l’Algérie encore plus

Et pour couronner le tout, l’ambassade d’Israël à Paris a organisé, le 31 mai dernier, un séminaire intitulé «Israël de retour en Afrique ? Défis et opportunités», avec la participation du ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid. L’offensive israélienne en Afrique se confirme avec la complicité de la France, mais surtout du Maroc. Ce dernier avait fait un véritable forcing afin que l’Union africaine admette l’entité sioniste en tant que membre observateur au sein de ses instances. Quelques pays africains menés par l’Algérie avaient fait campagne afin de déjouer le plan maroco-israélien.

Hasard du calendrier, le veille était organisé, à Alger, par la commission Défense nationale de l’APN, une journée d’étude intitulée «Algérie et Afrique : opportunités et défis». Réponse du berger à la bergère ? L’entité sioniste sait pertinemment que la diplomatie algérienne est un écueil insurmontable en Afrique et que toutes les manœuvres du Maroc et de ses alliés dans le continent sont vouées à l’échec.

Aujourd’hui, ce qui est certain c’est qu’on peut plus parler du Makhzen comme entité seule, mais d’une connivence menaçante à toute l’Afrique. Aujourd’hui, ce n’est pas le lancement du I24News seulement mais la naissance d’une doctrine dangereuse: le «Makhzionisme». Cette doctrine est déjà à l’œuvre au Sahara occidental occupé, et les Palestiniens l’expérimentent dans le cadre de l’inaction complice du président du Comité Al-Qods, le roi du Maroc. Pis, Alger avait accusé, il y a un mois, Rabat d’entraver toute réunion du dit Comité afin de ne pas débattre dans les instances internationales, des exactions quotidiennes de l’entité sioniste contre le peuple palestinien.

Le Makhzen oublie que histoire ne pardonne pas. Que seule la lutte des peuples triomphera. Les Sahraouis et les Palestiniens sont dans la marche de l’histoire contrairement aux obligés marocains des Sionistes. D’ailleurs, l’éditorialiste du quotidien Haaretz l’avait prédit dans un article intitulé «Dictators aren’t forever», paru le 17 janvier 2011. Aluf Benn a insisté sur le fait qu’Israël sera contrait de rendre les colonies de la Cisjordanie aux Palestiniens comme la France s’est retirée, défaite en 1962, d’Algérie. Le Maroc l’apprendra à ses dépens. Il sera trop tard pour lui.

L’Algérie seule contre tous. Que faut-il faire ?

Nul ne peut nier le rôle important que l’Algérie exerce dans la région. Nul ne peut également nier les efforts des cadres honnêtes de la nation, nul ne peut nier l’existence d’une volonté sincère, de l’envie de relever les défis et de préserver la Nation algérienne. Surtout, nul ne peut nier les efforts des hommes de l’ombre, et le fait que l’Algérien est capable de faire des miracles. Mais si on revient un peu à la réalité en faisant un diagnostic de notre quotidien, de conjuguer la situation actuelle au réflexif laissant pour un instant derrière nous toutes ces émotions. Le constat est sans appel.

Focalisons-nous sur les médias. Une chaine israélienne vient d’ouvrir ses bureaux à 1 139,5 km d’Alger, à 11h de route par voiture, soit l’équivalent du trajet Alger-El Goléa. Une tribune israélienne vient s’ajouter à un arsenal médiatique makhzanien qui ne cesse de manipuler ses réseaux à travers le monde. L’agence de presse marocaine MAP dispose de 120 correspondants à travers le monde.

On est plus dans la phase qui stipule que «la vraie bataille est la bataille de l’information». Il s’agit de s’interroger sur le degré de cette conscience, de s’interroger sur nos priorités ? Avons-nous un paysage médiatique national et même international qui peut porter la voix de l’Algérie haut et fort ? Où sont passés les amis de l’Algérie dans le monde ? Où sont passés les réseaux de l’Algérie dans le monde?

Une chose est sûre : nous n’allons nul part avec un discours médiatique de propagande archaïque tel qu’il est produit actuellement, fruit de l’incompétence, de se contenter d’être réactif, des publications infantiles sur les réseaux sociaux ! Il est temps de se réveiller et de laisser les compétents patriotes relever les plus grands défis digne de cette Nation, digne de son histoire, digne des sacrifices des martyrs. Fini les plaidoiries, fini le discours de victimisation ! Aujourd’hui, plus que jamais l’Algérie est face à un ennemi conjugué, le «Makhzionisme». Il y va de sa survie en tant que Nation.

Par Leïla Al-Attar

Le Jeune Indépendant, 01 juin 2022

#Maroc #Israël #Normalisation #i24News #Algérie #Afrique #SaharaOccidental