Pap Ndiaye fait face à un racisme systémique pour être noir

France, Pap Ndiaye, extrême droite, racisme, discrimination,

Depuis sa nomination rue de Grenelle, l’historien est inondé de critiques de l’extrême droite et d’une partie du monde intellectuel pour être tout simplement noir.

Pap Ndiaye est nommé ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse le 20 mai 2022.

Entré à l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud en 1986, Pap Ndiaye est maître de conférences en histoire. Spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis, il poursuit ses études outre-Atlantique et est diplômé de l’université de Virginie (1992).

De retour en France, il complète son doctorat en histoire à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (1996), où il est chargé de cours. Ses travaux portent sur les questions de discrimination raciale en France et aux États-Unis. Il a obtenu une HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) à l’Université Panthéon-Sorbonne en 2011.

Devenu professeur à Sciences Po Paris, il y a dirigé le département d’histoire jusqu’à son détachement en mars 2021 comme directeur général du Musée national d’histoire de l’immigration à la Porte Dorée.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la question noire en France, notamment « La Condition noire : essai sur une minorité française » publié en 2008.

Mais apparemment, ses références et son curriculum vitae n’étaient pas suffisants, et son seul fardeau pour la France raciste très franche est d’être « pas assez français », ce qui signifie que vous ne pouvez pas être noir et français.

« Un vrai intellectuel indigéniste, un vrai réveillé », qui revisitera l’histoire de France « à la lumière de l’indigénisme, de l’idéologie réveillée et de l’islamo-gauchisme », selon Éric Zemmour. Un « indigéniste présumé », pour Marine Le Pen, doublé d’un « militant raciste » pour le président du Rassemblement national, Jordan Bardella. Depuis sa nomination vendredi au ministère de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, universitaire spécialisé dans l’histoire sociale des États-Unis et des minorités, fait l’objet de critiques de l’extrême droite.

L’étrange jargon de la langue fourchue de l’aile droite utilisé est consternant. Le racisme au cœur de cette société française blanche n’est-il pas « indigéniste » en soi ? N’importe qui a été poursuivi pour ces pourparlers sales. Absolument pas, l’islamophobie et le racisme ont carte blanche dans la société française depuis la montée en puissance du président Sarkozy et les idées de droite circulent librement et sont fréquemment réutilisées par tous les partis.

On retrouve des mots qui reviennent régulièrement dans le débat médiatique français, au gré des polémiques. Des concepts difficiles à appréhender, car ils ne recouvrent pas le même sens selon qui les utilise – partisan ou détracteur, chercheur, militant ou chroniqueur ; et parce qu’ils font débat parmi les intellectuels. Voici les domaines clés à connaître pour y voir plus clair.

La France est souvent chatouilleuse lorsqu’il s’agit de se pencher sur son abominable histoire coloniale et la nomination de Pap Ndiaye pourrait n’être qu’une réaction à cette maladie profonde à l’intérieur du système qui refusait de se soigner.

Aldjazair.org, 28 mai 2022

#France #PapNdiaye #Racisme #Discrimination