Un câble électrique sous-marin entre la Sardaigne et l’Algérie

Italie, Algérie, câble électrique, Sardaigne,

Le ministre Cingolani et Sonelgaz discutent de câbles vers l’île d’une capacité allant jusqu’à 2 000 mégawatts

ALGER. L’Italie et l’Algérie discutent d’un projet d’interconnexion électrique par câbles sous-marins avec un financement européen. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère algérien de l’Energie et des Mines publié hier, faisant état d’une rencontre à Rome entre « le directeur général de la Société nationale de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, Mourad Adjal » et « le ministre italien de Transition écologique, Roberto Cingolani, en marge de l’assemblée générale des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité des pays méditerranéens Med-TSO ».

La note précise que la réunion a porté sur la « réactivation » du projet d’interconnexion électrique entre la région algérienne d’El Chafia, sur la côte est, et la Sardaigne, d’une capacité allant jusqu’à 2.000 mégawatts. La partie italienne, rapporte le ministère, a manifesté un « intérêt particulier » pour ce projet et a suggéré que la Commission européenne s’engage à le financer par l’intermédiaire d’institutions financières européennes. Le communiqué conclut en observant que « ce projet, une fois relancé, sera mené conjointement par Sonelgaz, pour la partie algérienne, et Terna, la société italienne de transport d’électricité ».

La Nuova Sardegna, 24 mai 2022

#Italie #Algérie #Sardaigne #Câble_électrique