Algérie : Clarification socio-politique

Algérie, sécurité, stabilité, développement,

Comme politique rationnelle, prudente et non calculée qui a des conséquences positives de grande envergure sur la vie de la nation, et autant d’éléments nouveaux dont la convergence objective est le signe d’une dynamique nouvelle, c’est la nouvelle feuille de route que s’impose l’Algérie. Une politique sage et rationnelle basée sur la consolidation de la cohésion sociale, le respect des intérêts du pays ayant un grand impact profitant au peuple et ajoutant dans son intérêt de la paix, de la sécurité et de son développement plaçant ainsi le pays sur l’échelle du progrès et de la prospérité globale dans divers domaines visant à élever l’économie nationale, de préserver ses diverses capacités de production, d’être plus que jamais soucieux de la sécurité et de la stabilité, dont les problèmes, les conflits et l’ingérence étrangère s’interpellent et causent de grands troubles aux peuples et aux Etats.

La loyauté envers le pays, c’est le meilleur comportement à ne pas perdre de vue. Toute la société, et le discours officiel y tiennent beaucoup afin que le  » navire  » de la quiétude politique et sociale navigue en paix dans un monde toujours soufflé par de fortes rafales de vent et leurs conditions sont parfois turbulentes. ; Bien que cette étape de redressement soit une bien courte période (2020-2022) dans la vie du pays, on peut néanmoins à la la lumière d’un jugement serein constater l’importance de son  » rendement  » enregistré pour asseoir l’Algérie sur des bases solides comme on peut mesurer les bouleversements profonds, durables et féconds qui ont été accomplis. En effet, la période franchie dans la mise en application du programme politique du président de la République, Abdelmadjid Tebboune a été riche en combats et acquis, internes et externes, nombreux et âpres, pour neutraliser et éliminer les forces malsaines qui s’opposaient au progrès de la société algérienne dans son ensemble. ; tout le mérite revient à la maturité des Algériens et aux forces de défense et de sécurité qui ont fait preuve de bravoure et de professionnalisme pour éviter au pays de connaître la plus grande désolation orchestrée par ses ennemis.

Donc une bataille « collective  » qui est inhérente tout à la fois à l’intensité du processus réel de redressement entrepris par le président Abdelmadjid Tebboune comme la voie majoritaire choisie d’édification de la nouvelle Algérie et d’une société moderne. Ce processus est à présent mené avec détermination, mais sans jamais perdre de vue les valeurs humaines et la nécessaire sauvegarde de la cohésion et de l’unité du peuple qui se sont raffermies, dans le travail et l’enthousiasme, au cours de ces deux dernières années.

Si cette étape franchie a été caractérisée par des victoires et des succès multiples, des réponses solides et irréversibles à l’attente et aux aspirations profondes de l’immense majorité du peuple algérien, elle s’est concrétisée dans un sens cohérent et conforme aux orientations politiques nouvelles qui redécouvrent la solidarité et la cause de l’épanouissement de la société algérienne car le sentiment national correspond à des relations politiques, économiques, sociales et culturelles évidentes, et s’impose et s’oppose, ne serait-ce sur le plan rhétorique  » à toutes les tendances négatives. Le mérite de ce bilan revient à la stabilité politique retrouvée du pays, mais aussi à l’ensemble des forces vives de la nation qui se sont engagées derrière le programme présidentiel dans l’édification d’une économie radicalement différente de celle du passé et orientée vers la justice, le bien-être et la prospérité de tous. Certes, le bilan est positif mais il faut également méditer et tirer profit des enseignements que l’on doit dégager sur les causes des faiblesses dans l’action déployée, comme il est impératif de combler les lacunes, les insuffisances ou les retards constatés.

Face aux propres progrès et aux nécessités d’un monde moderne en rapide évolution, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a rappelé à plusieurs occasion le devoir d’améliorer constamment l’action du redressement de l’Algérie en fonction des nouvelles étapes franchies, et d’adapter les méthodes et l’organisation aux transformations entreprises.

Mais surtout, les résultats et les acquis déterminants et souvent spectaculaires enregistrés jusqu’ici, ne doivent pas faire oublier que le chemin du développement est encore long et ardu et qu’il requiert de chacun et de tous encore plus de volonté, d’engagement et d’ardeur au travail pour que les efforts collectifs puissent être porteurs d’un avenir prospère et brillant pour le pays et l’ensemble du peuple algérien.

B. C.

Lemaghreb.dz, 25 mai 2022

#Algérie