L’ex-prisonnier politique Ablak annonce une grève de la faim

Maroc, Rif, Hirak, Rabia Ablak,

Rabie Ablak a déclaré qu’il entamerait une grève de la faim à partir de demain pour protester contre la répression et l’intimidation en cours du Makhzen. Le Rifain a également déclaré qu’il ne boirait pas d’eau.

La décision d’Ablak, qui a été condamné à quatre ans de prison le mois dernier, est intervenue après avoir reçu une autre convocation. Il est poursuivi cette fois pour « violation du devoir d’honorer et de respecter la plus haute institution constitutionnelle du Royaume (le roi) à travers les réseaux sociaux et incitation à manifester ».

C’est la quatrième fois que le Maroc poursuit Rabie Ablak. Ce dernier a été témoin du meurtre du rifain Karim Lachgar en 2014 par des agents marocains racistes. Lachgar a été battu à mort à un poste de contrôle de la police marocaine à Al Hoceima. Lorsque Rabie Ablak a parlé publiquement de ce qu’il a vu, il a été persécuté par la police marocaine.

En 2016, le poissonnier Mohsin Fikri a été tué dans un camion poubelle. Elle a déclenché le mouvement populaire rifain.

Ablak, qui n’avait pas encore été jugé pour son témoignage, a été menacé par l’État marocain. On lui a demandé d’être un infiltré au sein du mouvement populaire en échange d’un acquittement.

Rabie Ablak a décliné l’offre et a été arrêté et sévèrement torturé en 2017. Il a été condamné à cinq ans de prison mais a été libéré par grâce après trois ans.

Après sa libération, le harcèlement marocain a continué de le réduire au silence. Il a de nouveau été arrêté l’an dernier après avoir critiqué le gouverneur marocain dans la région rifaine qui a été militarisée depuis le massacre marocain des Rifains en 1958.

Rabie Ablak a été condamné le mois dernier à quatre ans de prison et 20000 dirhams d’amende. Il a été poursuivi pour deux vidéos diffusées sur les réseaux sociaux dans lesquelles il parlait de la richesse de Mohamed 6 en contraste avec la pauvreté de la population.

Le Maroc utilise le système judiciaire pour faire face aux Rifains critiques. Avec cela, Rabat veut faire taire les Rifains ou les forcer à fuir la région vers l’Europe. Le Makhzen l’a fait savoir à plusieurs militants, dont Bachir , récemment condamné à trois ans de prison.

Arif News, 20 mai 2022

#Maroc ~#Rif #Hirak