Construction automobile. Stellantis s’installe en Algérie

Algérie, voitures, Stellantis, construction automobile,

L’Algérie serait en train de négocier avec les grandes marques de construction automobile pour l’implantation d’usines de fabrication sur son territoire. Le pays envisage tout compte fait de compter sur ses propres potentialités pour ériger sa propre industrie automobile et pouvoir concurrencer dans le monde. Alors que le marché de voitures est toujours stérile et empreint d’une demande forte en termes de véhicules neufs, le pays a mûrement réfléchi sur une nouvelle stratégie afin d’arriver à fabriquer une voiture 100 % algérienne et d’améliorer à 40% le taux d’intégration localement. Pour cela, pas moins de quatre cahiers de charges étaient proposés et examinés pour les investisseurs du créneau dans le monde. Parmi eux, le quatrième plus grand constructeur automobile mondial a donné son aval. La construction en Algérie était dans le viseur du ministère de l’industrie depuis plusieurs années.

L’aboutissement de cette démarche procurera beaucoup d’avantages fiscaux et parafiscaux au pays sans compter la réduction de transferts de devises vers l’étranger. La fabrication d’une voiture 100 % algérienne sera-t-elle alors possible dès 2022 après l’optimisme affiché par les hauts responsables du secteur en 2021 ? Pour le moment, les signes précurseurs de la mise à terme d’importation de véhicules d’occasion paraissent évidents et palpables. L’Algérie serait en voie de réduire ses factures d’importation des véhicules et laisser place désormais à la construction en plus du montage qui s’y opère depuis au moins six années. Le nouveau géant automobile vient ainsi de lancer son activité en Algérie.

Selon Dzair Daily du numéro de mercredi 18 mai 2022, un grand constructeur automobile vient de se lancer en Algérie. Il s’agit, en fait, du groupe multinational Stellantis qui est issu de la fusion du groupe PSA (Peugeot-Citroën) et de la société italo-américaine Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Le groupe Stellantis fondé en janvier 2020 aurait exigé la première fois au groupe Hasnaoui l’installation de filiales commerciales en Algérie et non de concession automobile. Cette clause introduite par ce groupe était mal considérée à l’époque par pas mal d’investisseurs algériens qui désiraient entrer avec lui en partenariat. Où en sont aujourd’hui les choses ? Il paraît au fait, que les nuages gris se seraient dissipés.

A noter que Stelantis voulait à tout prix commercialiser directement sur le marché local ses voitures ce qui est contradictoire aux intérêts commerciaux de certains investisseurs algériens concernés. Depuis, des négociations se poursuivent tambour battant pour arriver à un consensus. L’Algérie avait, rappelons-le, ordonné il y a des mois de réviser les cahiers des charges des maisons mères pour les véhicules neufs importés.

Pour la gouverne, Stellantis regroupe plusieurs constructeurs de marques tels que Peugeot, Citroën, Fiat, Chrysler, Jeep, Alfa Romeo et Maserati. En plus d’autres marques européennes. Mais aussi, américaines. Sachant que celui-ci occupe le quatrième rang à l’échelle internationale juste derrière ses concurrents, à savoir Volkswagen, Renault-Nissan-Mitsubishi et Toyota.

Pour le plus grand plaisir de ses clients algériens, ce constructeur vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle activité après-vente. Celle qui concerne l’inauguration de son premier centre de distribution de pièces détachées d’origine aux professionnels spécialisés. Dans le détail, l’enseigne de distribution multimarques Distrigo sera chargée de distribuer les pièces détachées. Celles des marques Peugeot, Citroën, DS Automobiles et Opel dans différentes wilayas du Centre algérien, apprend-on par le biais du média «Sayarat Live».

En outre, Stellantis Algérie a affirmé que la plateforme Distrigo choisira les meilleures solutions quant à la fourniture des pièces détachées d’origine, 24 heures sur 24, et ce, à travers un réseau de distribution en se rapprochant des ateliers de réparation automobile du groupe. En plus des revendeurs de pièces automobiles et des professionnels. Afin d’assurer la disponibilité des pièces de rechange et de répondre favorablement aux besoins de la clientèle, un centre d’appels sera mis en œuvre en Algérie.

Le Carrefour d’Algérie, 21 mai 2022

#Algérie #Automobile #Voitures #Stellantis