Cinéma-audiovisuel: Concurrence entre la Jordanie, le Maroc et l’Égypte

Jordanie, Maroc, Egypte, cinéma, audiovisuel,

Au moment où le Maroc et l’Égypte reviennent au cinéma et à la télévision, la Jordanie se présente comme un pays important dans le cinéma dans la région Mena.

Après avoir décroché la troisième destination en matière de tournage dans le Monde arabe, après le Maroc et le Liban, la Jordanie veut s’attaquer à la construction d’une infrastructure et une politique cinématographique agressive. La Royal Film Commission (RFC) de Jordanie a annoncé dans un communiqué du 11 avril 2022 que la RFC et le Creativity Club, Al Karak, ont signé un protocole d’entente d’un an visant à fonder un Centre du film dans la ville de Karak. Il a été signé par Mohannad Al Bakri, directeur général de la RFC, et par Husam Tarawneh, directeur du Creativity Club, Al Karak. Le centre de Karak rejoint les autres centres du cinéma gérés par la RFC dans différentes villes du Royaume dont Irbid, Mafras, Salt, Zarqa, Aqaba, Petra et Wadi Rum. La RFC a organisé 350 ateliers et 370 séminaires au total dans les 7 sept centres du Royaume. Ce nouveau centre du film de Karak prévoit un espace d’éducation et de divertissement pour les jeunes de la ville ainsi qu’un espace dédié aux ateliers de formation aux techniques audiovisuelles. Des projections gratuites de films arabes et internationaux seront proposées.

À cela s’ajoute un ciné-bus entièrement équipé afin de créer un environnement éducatif différent qui répond aux exigences de l’industrie cinématographique et télévisuelle d’aujourd’hui. Les deux parties expriment leur enthousiasme suite à la signature de ce projet. Selon Mohannad Al Bakri, «nous croyons en l’importance de ces centres qui font la promotion de la production cinématographique dans les collectivités locales en tant qu’industrie en croissance viable, en tant que carrière et outil d’expression personnelle […]. Nous attendons avec impatience les idées et la créativité que la communauté locale de Karak présentera […]».

Hussam Tarawneh commente également cette initiative, «nous considérons qu’il s’agit d’un pas en avant et d’un élargissement de nos programmes dans le domaine des arts […], [ils] encourageront la pensée critique, amélioreront les compétences et les capacités des jeunes intéressés par les domaines de la photographie, du montage et de la réalisation». Mais en réalité, la Jordanie prépare une entrée dans la matière en matière de cinéma et d’audiovisuel. Le lancement de cité du cinéma, l’organisation de tournages avec des sociétés étrangères se présente comme une nouvelle alternative aux propositions marocaines et égyptiennes.

Durant le Ramadhan, la Jordanie a lancé à travers la compagnie jordanienne Roya Media Group (RMG), une nouvelle chaîne payante intitulée Roya Plus.

Cette proposition, élaborée en coopération avec la «Arab Satellite Communications Organisation», est disponible via leur service Arabsat. Elle vise à être acteur majeur dans la production audiovisuelle et cinématographique.

L’Expression, 21 mai 2022

#Maroc #Jordanie #Egypte #Cinéma #Audiovisuel