D’autres chats à fouetter

Ukraine, Russie, OTAN, Finlande, Suède, Union Européenne, UE,

La discrète Finlande a décidé d’intégrer l’OTAN. La sage Suède se dit prête à la rejoindre. Du coup, avec l’énorme coulée de lave née en Ukraine, l’Europe nordique est en passe de perdre sa sérénité légendaire et de fatidiques turbulences risquent d’embraser le monde entier.

Sans doute, ne faudrait-il plus s’arrêter aux justifications et aux arguments que chacun pourrait avancer et fixer plutôt l’attention sur la permanente culture de l’animosité que les hommes développent comme première nature et continuer à nourrir les conflits alors que l’humanité a d’autres chats à fouetter. Elle fait face, de plus en plus, aux catastrophes naturelles et elle doit plus que jamais s’armer de patience et de courage pour nouer définitivement avec la pitance qui se fait outrageusement désirer aux quatre coins de la terre. Pauvre ou nanti, nul n’échappe plus à la grande difficulté de survie.

Forts d’un grand espoir, l’ensemble des peuples étaient heureux à la fin de la Deuxième Guerre mondiale de voir revenir la paix et la sagesse nécessaires au recouvrement de la maturité à laquelle le monde était censé voué. Mais on s’est rendu compte au fil du temps que la malédiction ne s’était pas estompée et que la folie des hommes s’est perpétuée. Ne changeant que leurs natures, les conflits se sont multipliés. La misère et ses famines se sont élargies et l’Eden tant espéré n’était que chimère et une fausse vue de l’esprit.

En quoi donc finalement est utile cette lutte perfide des idéologies contraires, ces batailles de vérités surfaites, grosses humeurs, clamant avec hypocrisie les aléatoires et contraires sens accordés à la liberté de l’homme ? Le pragmatisme des quidams du monde où qu’ils soient, n’ont de préoccupations premières que le souci du pain et de la santé. Ils n’ont cure des communismes chantés à toutes les modes ni des démocraties peintes de toutes les couleurs.

Avant d’être dans les esprits de ceux qui régentent les gouvernances, le monde libre est d’abord et avant tout dans les cœurs des gouvernés.

par Abdou BENABBOU

Le Quotidien d’Oran, 17 mai 2022

LIRE AUSSI : Une troisième guerre mondiale n’est pas à exclure: Quel impact?

LIRE AUSSI : Russie-Ukraine : Risque d’une d’une 3è guerre mondiale?

LIRE AUSSI : Télévision russe: La troisième guerre mondiale a commencé

#Ukraine #Russie #OTAN #Suède #Finlande #Europe #UE