Pegasus : le PE va enquêter sur l’implication du Maroc

Pegasus : le PE va enquêter sur l’implication du Maroc – Espagne, Parlement Européen, UE, PedroSanchez, Espionnage, Catangate,

La commission du Parlement européen dédiée au scandale d’espionnage Pegasus va inclure le Maroc dans son enquête, révèle ce jeudi 12 mai le site d’information ibérique , El Español.

Les eurodéputés enquêteront sur la responsabilité qui pourrait incomber à Rabat dans l’espionnage de plus de 200 numéros de téléphone espagnols au cours de l’année 2021 , dont ceux du président du gouvernement espagnol et de ses ministres de la Défense et de l’Intérieur (El Español, 12 mai 2022)

Selon le média espagnol qui cite un eurodéputé du groupe Libéral Renew, la commission envisage la possibilité « d’établir une mission d’enquête au Maroc dans les meilleurs délais »

Cette décision a été prise sur la base « des conclusions de Forbidden Stories et d’Amnesty International sur « l’utilisation illégale des technologies de surveillance par les autorités marocaines contre la société civile au Maroc et au Sahara occidental », ajoute la même source.

La commission du Parlement européen répond ainsi favorablement à la demande de l’eurodéputé espagnol du parti Ciudadanos, Jordi Cañas qui avait demandé d’inclure le Maroc dans l’enquête.

« Nous allons adresser une demande en raison des indices et des soupçons que ce pays a pu induire l’espionnage sur les numéros de téléphones des membres de l’exécutif espagnol. Les dates coïncident avec l’entrée massive de milliers de personnes à Ceuta face à la passivité marocaine » avait-il déclaré à la presse.

Le gouvernement espagnol avait annoncé avoir reçu deux alertes du centre de cryptologie l’informant de ces attaques qui se sont déroulées successivement en mai et en juin 2021 et durant lesquelles près de 11 GO (2,6 gigas de données du téléphone de Pedro Sanchez et neuf mégas de celui de Margarita Robles) d’informations ont été extraites.

L’espionnage du téléphone portable du Premier ministre, Pedro Sanchez, avec Pegasus s’est produit à deux reprises, les 19 et 31 mai 2021. L’espionnage du ministre de la Défense, Margarita Robles, a été infecté en juin, selon des informations du Centre national de cryptologie espagnol.

Malgré de nombreuses dénonciations de l’implication du Maroc dans ce scandale , notamment dans la presse et classe politique espagnoles, le gouvernement de Sanchez joue la prudence pour le moment et s’en tient aux sanctions internes comme l’illustre le limogeage de la directrice des Services secrets espagnols, Paz Esteban López, il y a quelques jours.

L’Algérie aujourd’hui, 12 mai 2022

#Maroc #Parlement_européen #UE #Pegasus #Espionnage #PedroSanchez #MargaritaRobles

Be the first to comment

Leave a Reply