Eliminatoires de la CAN au Maroc: L’Afrique du Sud en colère

Eliminatoires de la CAN au Maroc: L’Afrique du Sud en colère – Coupe d’Afrique des Nations 2023, AFCON, Liberia, Groupe K,

Johannesburg (AFP) – Une autre dispute impliquant le Maroc se prépare, cette fois sur les qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations 2023 (AFCON) en Côte d’Ivoire.

Le Libéria n’a pas de stade aux normes internationales et les rivaux du Groupe K, le Maroc, affirment que les Africains de l’Ouest peuvent organiser leurs trois matches à domicile dans le royaume.

Mais les rivaux du groupe, l’Afrique du Sud, ont crié au scandale, en envoyant jeudi une lettre à la Confédération africaine de football (CAF) les exhortant à ne pas autoriser le Maroc à jouer deux fois contre le Libéria à domicile.

« Nous avons été informés que le Libéria a l’intention de disputer ses matches de qualification au Maroc, alors qu’il est avec le Maroc dans le même groupe », indique la lettre de l’Association sud-africaine de football.

« L’Afrique du Sud s’oppose à cet arrangement, qui va à l’encontre des principes du fair-play car le Maroc voyagera moins et profitera de l’avantage du terrain plus que n’importe qui d’autre dans le groupe ».

« Nous comprenons les défis (trouver des normes internationales) des stades présents sur le continent, mais nous préconisons que cela ne soit pas utilisé pour désavantager les pays ou donner aux autres un avantage injuste. »

Lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le Maroc a disputé ses trois matches à l’extérieur à domicile car la Guinée-Bissau et le Soudan ne disposaient pas de sites de classe internationale et un coup d’État en Guinée a empêché la qualification de se dérouler.

Le Maroc a remporté les six matches, puis a battu la République démocratique du Congo lors d’un match aller-retour pour décrocher une place à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Les qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations doivent débuter le 30 mai avec deux journées entre cette date et le 14 juin. Le Maroc devrait accueillir l’Afrique du Sud et se rendre au Libéria pendant cette période.

Cette semaine, le club égyptien d’Al Ahly a demandé au Tribunal arbitral du sport (TAS) de Suisse d’annuler une décision de la CAF donnant les droits d’organisation de la finale de la Ligue des champions de la CAF 2022 au Maroc.

La CAF n’a pas précisé où se jouerait le match au Maroc, mais le stade Mohammed V, domicile du Wydad Casablanca, serait le choix évident car sa capacité de 65 000 places est la plus grande du royaume.

Les matches retour des demi-finales sont prévus ce vendredi et ce samedi et l’Ahly et le Wydad sont les grands favoris pour atteindre la finale.

Ahly veut que le titre décisif du 30 mai se déroule dans un pays neutre, tandis que la CAF a déclaré avoir choisi le Maroc parce que le seul autre candidat, le Sénégal, s’est retiré.

Le club du Caire vise un troisième titre consécutif en Ligue des champions sans précédent et son entraîneur sud-africain Pitso Mosimane espère devenir le premier entraîneur à remporter trois finales consécutives.

AFP via France24

#Maroc #Afrique_du_sud #AFCON #Liberia