Maroc: La répression du Makhzen passe à la vitesse supérieure

Maroc: La répression du Makhzen passe à la vitesse supérieure – Youssef El Hirèche, Mohammed El Yousfi, Abdelghani El Fatoumi, Mohammed Barhone, corruption,

Youssef El Hirèche, un ingénieur marocain, actif sur les réseaux sociaux, affirme avoir été victime d’une tentative d’assassinat à Kenitra. A Laayoune, Mohammed El Yousfi, membre du PSU, a été arrêté. Tous les deux se sont dans la vulgarisation des dossiers de corruption.

Selon son témoignage, El Hirèche a été suivi par deux individus armés d’une machette et une matraque. Ils étaient postés devant ches lui, ils attendaient qu’il sorte. Ses blessures son graves.

Selon des informations véhiculées par les réseaux sociaux, d’autres activistes ont été victimes d’agressions graves quasi-simultanées :

– Abdelghani El Fatoumi, militant anti-corruption et membre du Mouvement 20 février, actif dans le bidonville carrières Thomas, ex-prisonnier d’opinion.

– Mohammed Barhone, marocco-canadien qui accuse expressément la police politique DST.

Selon plusieurs sources, la répression est bel et bien arrivé au stade des assassinats et liquidations physiques.

LIRE AUSSI : Pegasus : Le Maroc est un sous-traitant

LIRE AUSSI : Maroc : Omar Radi tel que je l’ai connu* (1)

LIRE AUSSI : La nationalité refusée à des Marocains pour espionnage

#Maroc #Répression #Makhzen #corruption


Be the first to comment

Leave a Reply