Algérie. Décisions opportunes

Algérie. Décisions opportunes – Abdelmadjid Tebboune, tarifs des billets, période estivale, Air Algérie,

La saison estivale s’annonce sous de bons augures pour notre communauté nationale établie à l’étranger. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, lors du Conseil des ministres qu’il a présidé dimanche passé, de réviser les tarifs des billets de transports aérien et maritime de manière à encourager nos compatriotes à opter pour les entreprises nationales de transport. La décision, tant attendue et fortement espérée depuis belle lurette, a fini par être prise. Elle ne manquera pas de mettre du baume au cœur de nos ressortissants qui n’ont jamais cessé de réclamer aux pouvoirs publics la possibilité de revoir à la baisse une tarification qu’ils jugent prohibitive, sans que pour autant, leur doléance reçoive un écho positif. Pouvoir obtenir ce précieux billet de voyage, surtout en période estivale, est devenue une gageure que nombre de familles émigrées ont du mal à pouvoir en bénéficier, sans avoir à se saigner les quatre veines.

L’euphorie de la reprise des vols internationaux a laissé place à une certaine désillusion (le mot n’est pas excessif), pour des Algériens, pour qui, retourner au bercail, n’est pas chose évidente. L’on se plaint, souvent et avec véhémence, de ne pas pouvoir passer quelques semaines avec les proches, régler des affaires urgentes, assister aux obsèques de proches, se ressourcer le temps d’un congé, reprendre langue avec ses racines. Dans les réseaux sociaux, l’on ne parvient pas à s’expliquer cette «exception» algérienne.
La hausse, que d’aucuns jugent exagérée, a fonctionné comme un obstacle face à des citoyens persuadés d’être confrontés à un «mur invisible». Avec cette décision, un problème épineux est en passe d’être résolu pour la plus grande satisfaction de notre émigration.


Autre bonne nouvelle, le Président a également ordonné de trouver une solution immédiate et exceptionnelle à toutes les difficultés liées au transport des pèlerins accomplissant la Omra, ou lors de la saison du hadj.

Après plus de deux ans de suspension, les hadjis peuvent désormais accomplir les rituels de la Omra, notamment durant ce mois de Ramadhan. Il n’empêche que cette bonne nouvelle est entachée d’une insuffisance criarde du point de vue de l’organisation. La sempiternelle question inhérente à la prise en charge correcte des pèlerins, s’est encore posée, donnant l’impression qu’une certaine cacophonie a entaché l’engouement suscité auprès des candidats à la Omra.

Par ailleurs, le ministre des Transports, Abdallah Moundji, a appelé à mettre en place les moyens matériels et humains, en plus d’une coordination permanente pour garantir le succès de cette saison estivale qui verra un retour significatif des mouvements des passagers au niveau des aéroports du pays. Il a mis l’accent sur l’impératif de fournir de bonnes conditions aux passagers, avec une offre de services adéquate, d’autant plus que l’Algérie dispose actuellement d’aéroports répondant aux normes internationales et avec une grande capacité d’accueil.

Enfin, le Président a ordonné de revoir l’organigramme d’Air Algérie, et son mode de fonctionnement, conformément aux normes internationales, mettant l’accent sur la nécessité d’accorder une grande importance à la situation socioprofessionnelle des pilotes et techniciens algériens de l’aviation.
El Moudjahid

#Algérie #Billets #AirAlgérie #Prix #Tarifs